Miércoles, 26 de Febrero de 2020
Radio Cadena Agramonte
Miércoles, 26 de Mayo de 2010 - 13:26:53 | 358 | |

Mirta Rodríguez: ce n’est pas pour un seul, c’est pour cinq de mes fils que je combats

En este artículo: http://www.cadenagramonte.cu/articulos/etiqueta



Matanzas, 25 mai.- Infatigable malgré ses 77 ans, Mirta Rodríguez affirme qu’elle ne combat pas seulement pour la liberté de son fils Antonio Guerrero, l’un des cinq antiterroristes cubains injustement emprisonnés aux États Unis, mais qu’elle se bat pour tous les cinq.

Au cours d’un bref séjour dans la ville de Matanzas, Mirta a démontré sa proverbiale capacité d’assimiler les émotions lorsqu’elle s’est exclamée : « Que deviendrais-je si ma vie n’était que sanglots et tristesse ? »

Gerardo Hernández, René González, Ramón Labañino, Antonio Guerrero et Fernando González, ‘les Cinq’ comme on les connaît internationalement, sont depuis déjà 11 ans emprisonnés pour des délits qu’ils n’ont pas commis.

La courageuse mère d’Antonio Guerrero se lamente de voir le temps courir contre elle, car elle aura bientôt 78 ans. « C’est la raison pour laquelle je ne peut pas perdre les minutes à pleurer et que je continue le combat afin que la vérité se fasse jour et que la solidarité mondiale avec leur cause gagne du terrain », a-t-elle affirmé.

Et elle a ajouté : « Je suis obligée de penser à mes enfants qui ont besoin de moi. Notre cause nous unit comme une famille et c’est ce qui nous fait trouver la force de tout faire pour qu’ils puissent revenir dans leur Patrie, dans leurs maisons, aux côtés de leurs enfants. Aucune mère, dans ces conditions, ne se déclarerait vaincue ».

Il faut donc trouver la force, il faut maintenir l’équilibre, participer et démontrer que, comme me disait une amie argentine, le moment est de se battre, pas de verser des larmes ».

Elle a finalement avoué que, chaque fois qu’elle parle des Cinq, elle finit par pleurer, mais qu’elle ne refuse jamais les invitations qu’on lui fait d’aller expliquer leur cause. Ce qu’elle espère, c’est que ce combat se multiplie, qu’il ouvre les cœurs et que la bataille ne cesse pas jusqu’au jour où ils pourront finalement revenir. (Roberto Pérez Betancourt/AIN).

Comentar

Enviar comentario
  • Los comentarios deben basarse en el respeto a los criterios.
  • No se admitirán ofensas, frases vulgares ni palabras obscenas.
  • Nos reservamos el derecho de no publicar los que incumplan con las normas de este sitio.
Archivo de noticias


Febrero 2020
DoLuMaMiJuViSa
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829

Radio Cadena Agramonte | Noticias de Camagüey, Cuba y el Mundo | © 2020, Camagüey, Cuba.