Radio Cadena Agramonte
Mercredi, le 13 Dcembre 2017
Mercredi, le 28 Juin 2017 - 14:00:13

L’Homme des glaces de 5 200 ans



La Havane.- Ötzi, également appelé l’Homme de l'Âge du cuivre, de 5200 ans, a été découvert en septembre 1991 par deux allemands et depuis ce temps, il éveille l'intérêt pour son état de conservation remarquable.

Un quart de siècle après sa découverte dans les Alpes italiens, les derniers secrets de l'Homme des Glaces seront dévoilés en septembre lors d'une convention au musée archéologique de Bolzano, en Italie.

Cette convention ne célébrera pas seulement le 25e anniversaire de sa découverte. Le publique qu'y assiste aura d'ailleurs la possibilité de connaître se habitudes, les outils qu'il utilisait et même les maladies qu'il soufrait.

L'exposition Heavy metal sur l'Âge de cuivre et l'exhibition de plusieurs documents portant sur ses habitudes auront lieu jusqu'au mois de janvier.

L'histoire d'Ötzi est une fenêtre ouverte à un monde vieux de 5 200 ans. Ceci permettra de comprendre le mode de vie de nos ancêtres, a confié au journal milanais Corriere della Sera l'un des organisateurs de l'exposition.

La découverte est extraordinaire car elle nous a permis de connaître sur un homme de 45 ans environ, sûrement un vieillard pour l'époque, doté d'une série d'objets lui décrivant comme une sorte de guerrier: un arc, des flèches, un poignard, une hache en bronze et d'autres instruments.On a aussi appris que son estomac était infecté par la bactérie Helicobacter pylori.

Son histoire, les vêtements et so équipement sont exceptionnels, leur valeur est inestimable pour l'archéologie, pour les recherches médicales, génétiques et biologiques; ainsi que pour d'autres domaines de la science.

L'Homme des glaces avait son nez et des côtes cassés. Il aurait été assassiné d’une flèche tirée dans l’épaule gauche. Grâce à l'étude de son ADN, des aliments qu'il avait ingéré, de la composition isotopique du carbone, de l’oxygène et d'autres bio-minéraux présents dans ses dents et ses os on a pu constater que cette homme avait toujours vécu dans la zone de Bolzano, (Trentin-Haut-Adige, Italie).

Des tatouages inédits, invisibles à l’œil nu, ont été décelés sur le corps momifié d’Ötzi. Au début on a cru que qu'il s'agissait d'un sorcier. Cependant, ces tatouages auraient pu être associés à des traitements destinés à soulager la douleur. Certains chercheurs ont soupçonné que les marques faisaient partie d’une sorte d’acupuncture pour soulager la douleur des articulations. (PL)