Radio Cadena Agramonte
Dimanche, le 17 Dcembre 2017
Lundi, le 06 Novembre 2017 - 15:13:54

Artistes villageois regalan à l'Université de Camagüey une preuve de luxe



Camagüey, 6 nov.- le mieux les arts du spectacle lugareñas est passé la nuit de ce dimanche au scénario du phare théâtre principal de cette ville, pour célébrer le demi-siècle de la première maison de hautes études créée par la Révolution : l'Université de Camagüey Ignacio Agramonte Loynaz.

Le choeur professionnelle de Camagüey et l'ensemble artistique Maraguán, ce haut centre éducatif, ont mené le spectacle dirigé par le chorégraphe reconnu Fernando Medrano Vireya, et qui a réuni José Ramón Saborido, actuel Ministre de l'enseignement supérieur et autres ex titulaires comme Fernando voisin, Juan Vela Valdes et Rodolfo Alarcón, ainsi que les plus hautes autorités du Parti communiste de Cuba dans le territoire.

La fonction avec le talent de la remarquable interprète agramontina Yaima Sáez, la Compagnie folklorique Camagua, l'Orchestre "Maravilla de Florida" et le ballet de Camagüey, devenu la première compagnie de ballet classique créée par la révolution, proche de tenir ses cinq décennies.

En tant que partie de la journée, entreprises et institutions de la province, le pays et en Amérique latine ont reconnu à l'université camagüeyana par les résultats complets dans son demi-siècle d'créée, notamment la Direction de la culture et l'éducation ainsi que les universités d'Orient, les villas, Ciego de Avila, Pérou, Mexique, entre autres.

Au spectacle venu des étudiants, des enseignants et des personnalités liées à l'activité de l'université camagüeyana dans ses 50 ans de travail éducatif et scientifique.

L'émission et l'annulation d'un cachet postal, outre la réalisation de l'acte centrale dans le Théâtre Avellaneda, matizarán la journée de ce 6 novembre, date à laquelle la maison de hautes études agramontina haut à ses cinq décennies d'une solide réputation, importants apports importants progrès réalisés dans la science, l'économie et de la culture. (Texte et photo : Indira López Karell/ Radio Cadena Agramonte)