Radio Cadena Agramonte
Mardi, le 23 Janvier 2018
Mardi, le 26 Dcembre 2017 - 16:32:25

Solde positif de la XI Foire de jeunes créateurs camagüeyanos



Camagüey, 26 déc.- La onzième Foire de jeunes créateurs Golpe a Golpe parvenu à sa fin amenizada par bonne trova, dans l'un des scénarios que davantage d'actions a accueilli par ces jours : le café littéraire de la Comarca de la Maison du jeune créateur dans cette ville.

Au cours de la clôture, ce lundi, ont été accordées les prix des "pintades" Pablo Cabalet Toledo, par l'oeuvre de l'histoire, et à Leonardo Pablo Rodríguez avec ses lèvres, outre les visites accordés à Luis Porro et Jorge Luis poli, par décision de l'Association frères Saíz (AHS).

Il a été reconnu aussi les jeunes qui ont participé à la carpe Tatoo, une proposition qui permet d'accéder au tatouage depuis l'art, à partir de dessins de membres de la Section d'Arts Visuels de la AHS.

Le trovador et vice-président de la filiale camagüeyana, Harold Díaz a lancé la proposition numéro 150, dernière prévue dans le programme de la foire, avec son interprétation de la plus grande, de Silvio Rodríguez, à propos de la journée commémorative de l'anniversaire 145 de sa chute au combat, le 11 mai 1873.

Lui ont continué d'autres sujets heureusement reçus par le public comme l'évasion de Mars et audace, et plus loin s'est joint Reinaldo Rodríguez, qui a également cessé d'espace dans son répertoire pour homenajear à Ignacio Agramonte Loynaz.

Yunielkis Naranjo Guerre, président de la ahs dans la province a évoqué dans la clôture des progrès de cette organisation en ce qui concerne la pluralité au sein de l'avant-garde, sans perdre les essences de ce qu'elle implique et de la demande, ce qui a permis la réalisation de plus de trois mille 800 activités pendant le calendrier qui se termine.

Il a ajouté que c'est grâce à ce puissant de cette appartenance, nombreuse et engagée, avec une qualité humaine qui dépasse la carence de toute autre ressource, que la Maison du jeune créateur est aujourd'hui avant-garde nationale - unique du pays avec cette condition-, et a remercié la sensibilité des artistes qui font don de leurs oeuvres dans des hôpitaux et donnent le passage au front pour autant que nécessaire.

Nous continuerons d'être la contrepartie du système institutionnel, comme l'a demandé le commandant en chef, même si Camagüey a la chance de maintenir les meilleures relations avec les institutions culturelles et avec leur plein accompagnement dans toutes les tâches, a affirmé l'oranger guerre.

Le président de l´ AHS dans ce territoire a été convoqué à la XIIe Foire de jeunes créateurs coup à coup et au troisième Congrès de l'Association, tous deux en 2018.

A expliqué qu'à partir du 20 avril de l'année à venir sont choisis dans la province les chefs de sections, puis sélectionner à la nouvelle présidence de l'Association.

Il a souligné également la nécessité de renouveler l'activité artistique devant les situations d'urgence d'autres pratiques préconisées par les nouvelles technologies de l'information et des communications, appelé aussi produit à l'échelle nationale par la présidence de l'AHS.

Puis a regagné la Trova, pour fermer avec broche d'or, la nuit, à partir de la guitare de Antonio Batista, qui regaló aux présentes, entre autres questions, l'un des symboles de la nouvelle trova cubaine : Yolanda, de Pablo Milanés.

La onzième Foire de jeunes créateurs coup à coup a laissé dans le public camagüeyano l'impact de l'art jeune et les membres de ce grand projet et de l'AHS, la certitude que le bon travail, ce qui est fait avec le coeur, est toujours applaudi et reconnaissant par tous dans ce et dans tous les années à venir. (Dania Díaz Socarrás/ Radio chaîne Agramonte.) (image : Fichier)