Radio Cadena Agramonte
Mardi, le 16 Octobre 2018
Vendredi, le 29 Dcembre 2017 - 12:41:26

Tiendra le Ballet national de Cuba nouvel anniversaire de la Révolution



La Havane, 29 déc.- Le Ballet national de Cuba, sous la direction de la prime Ballerina Assoluta Alicia Alonso, commencera le 2018 avec son traditionnel Gala dans je salue le triomphe de la Révolution, le lundi 1er janvier à 5:00 p.m., dans le Grand Théâtre de La Havane Alicia Alonso.

Au cours de la CITE a fait connaître le prix du grand théâtre et des mentions dans le livre d'honneur de la prestigieuse institution.

L'oeuvre sélectionnée pour tenir aussi grande manifestation est Don Quichotte (chorégraphie : Alicia Alonso), et les rôles chefs de file de cette fonction sont pris par Anette Delgado comme Kitri, Yoel Carreño comme Basilio, Ariel Martínez en tant que l'espadon, le torero et Ginett Moncho comme Mercedes, avec des solistes et le corps de danse de la compagnie.

Don Quichotte, qui aura une longue saison en janvier, sera consacrée aux 200 ans du natalicio de Marius Marius Petipa et de l'anniversaire 30 du lancement de la version cubaine. Monte à scène les jours : samedi 6, 13 et 20, à 8:30 p.m.; dimanche 7, 14, 21 et 28, à 5:00 p.m.; vendredi 12, 19 et 26, 8:30 p.m., et jeudi 25 à 8:30 p.m.

Le ballet a eu sa première sortie le 26 décembre 1869 dans le théâtre Bolshoi de Moscou, inspiré par un épisode du célèbre roman L’ingenioso hidalgo Don Quichotte de la Manche, de Miguel de Cervantes et Saavedra.

La version cubaine a été présenté pour la première fois le 6 juillet 1988, dans le Grand Théâtre de La Havane, mais depuis 1950 le Ballet national de Cuba a incorporé à son répertoire le grand pas de deux du III acte.

Par être un ballet créé à partir de l'oeuvre de Cervantes, profondément lié à la culture nationale cubaine, Alicia Alonso a adressé un minutieux travail autour de la légitimité des références folkloriques dans l'aspect coreográfico, notamment en poursuivant la dignité et le respect du personnage de Don Quichotte, une icône de l'espagnol et de la culture de la suite d'hispanophones. (Granma) (Photo: Cubadebate)