Radio Cadena Agramonte
Lundi, le 23 Avril 2018
Mercredi, le 03 Janvier 2018 - 15:50:35

Ils entrent en vigueur à Cuba de nouvelles mesures migratoires



La Havane, 3 janv.- depuis ce 1er janvier sont entrés en vigueur les nouvelles mesures migrantes adoptées en octobre 2017 et qui font partie du continu et irréversible processus de mise à jour à cet égard vit Cuba depuis janvier 2013.

Souligne qu'aujourd'hui le journal Granma que l'élimination de la "habilitation" du passeport pour les voyages à Cuba des émigrés cubains et l'autorisation d'entrée et de sortie à Cuba de citoyens cubains résidant à l'étranger dans des bateaux de plaisance, à travers les marines touristiques internationaux Ernest Hemingway et Gaviota-Varadero, font partie des normes qui commencent à s'appliquer.

En outre, il est institué le permis d'entrée dans le pays de citoyens cubains qui ont quitté illégalement à l'exception de ceux qui l'ont fait par le biais de la base navale des États-Unis à Guantánamo.

Également renonce de l'exigence de avecindamiento pour que les enfants de cubains résidant à l'étranger, qui sont nés à l'étranger, peuvent obtenir la nationalité cubaine et de son document d'identité.

Il est valable de préciser que les nouvelles mesures ne suppriment pas la demande de se rendre à Cuba avec un passeport cubain pour les enfants nés à la plus grande des Antilles qui ont acquis une autre nationalité.

De même, il convient de préciser que l'habilitation et la prorogation du passeport ne sont pas la même chose, et il demeure la deuxième, en accord avec la législation en vigueur qui prévoit que le passeport courant est valable pour deux ans et renouvelable pour la même expression jusqu'à un total de six ans.

En tant, l'émancipation est un préalable pour les émigrés cubains qui ne possèdent pas de limitations pour se rendre à Cuba. Avec leur élimination bénéficient plus de 823 000 personnes.

Autre précision nécessaire est que, dans le cas des médecins ou un autre partenaire qui a quitté la mission qui ont à remplir à l'étranger, ne sont pas inclus dans les présentes dispositions, car ils ont quitté de manière légale.

Cependant, depuis septembre 2015, le Ministère de la Santé a adopté, dans le cas des galenos, ceux qui le souhaitent peuvent reprendre les tâches du système national de santé, où auront des conditions similaires à celles qui avaient.

Les décisions prises font partie des efforts que le pays déploie en vue de renforcer encore les relations avec son émigration, un processus entamé en 1978 par le commandant en chef de la Révolution, Fidel Castro Ruz.

Cependant, alors que c'est le cas, le gouvernement américain a décidé de réduire drastiquement le personnel de son ambassade à La Havane et de suspendre la délivrance de visas à son consulat, ce qui a un impact négatif sur les familles cubaines et ceux qui souhaitent émigrer.

Dans cette même corde est également la dénuée de fondement et arbitraire décision d'expulser de son territoire à 17 fonctionnaires de l'ambassade de Cuba à Washington, y compris une partie importante du personnel du consulat, qui rend difficile les services consulaires. (ACN) (Photo: Radio Rebelde)