Radio Cadena Agramonte
Mercredi, le 19 Septembre 2018
Lundi, le 15 Janvier 2018 - 16:50:53

Récupère la vitalité cayería nord de Ciego de Avila



Ciego de Avila, 15 janv.- La Floresta de l'cayería nord de Ciego de Avila, zone cubaine considérée entre les meilleures des Caraïbes pour des excursions et l'écotourisme, est récupéré des préjudices que l'ouragan Irma a causé à son passage dans la province.

Guanos costa, raisins caletas, mangroves, de cocotiers et semis, entre autres végétations, montrent une fois de plus leurs couleurs et de résistance, ce qui garantit que les espèces de vertébrés terrestres et les oiseaux disposent de leurs abris et d'alimentation d'assurance.

Le gavilán caracolero, la gallinuela d'eau douce et le tocororo, ce dernier reconnu comme l'oiseau national de Cuba, constituent l'une des principales richesses naturelles très appréciées dans les jardins du Roi.

María del Carmen Olivera Isern, directrice de l'unité de l'environnement dans la délégation territoriale du CITMA, a informé la ACN que la cayería nord avileña retrouve sa vitalité en tant que l'un des scénarios cubains qui fait partie du couloir d'oiseaux migrateurs dans l'archipel Sabana-Camagüey.

La spécialiste a assuré que le passage des jours les oiseaux reviennent à chanter et avistan exemplaires du papillon, galana bijirita chica, fantoche playero, zarapico blanc et le víreo des Bahamas, entre autres.

Il existe aussi des colonies de flamants rosés, une des espèces d'animaux qui ont le plus souffert des impacts du meteoro, mais pour la tranquillité de tous ces volailles, de grande beauté et de haute valeur contemplatif, disposent déjà avec les conditions d'alimentation et de repos pour se reproduire, a ajouté.

Des pluies et des vents violents du phénomène hydrométéorologique ont touché plus de 95 % de la végétation dans ces îlots, mais le processus de redressement a été très rapide, a expliqué Olivera Isern.

En tant que partie du programme de conservation de la diversité biologique qui s'appréhendés depuis quelques années dans l'archipel Sabana-Camagüey, reforestan ces environnements de plantes indigènes de la zone côtière.

Ces travaux, à court terme, font partie du programme gouvernemental tâche vie qui se concrétise dans l'ensemble à Cuba pour s'occuper des écosystèmes où vivent des espèces de la flore et de la faune, endémiques locales et nationales.

De la flore terrestre, dans les jardins du Roi, ont été rapportés 706 espèces dont 126 sont endémiques, dont certaines possèdent des vertus médicinales, ornamental, comestible et maderable et peuvent être admiradas à travers les sentiers ecoturísticos de caractère interprétatif comme les dunes de sable et les Dolinas à Cayo Coco. (ACN) (Photo: Fichier)