Radio Cadena Agramonte
Jeudi, le 13 Dcembre 2018
Mercredi, le 24 Octobre 2018 - 08:37:46

Des météorologues de Camagüey échangent des expériences avec des homologues étrangers



Camagüey, 24 oct.- Le premier atelier du Groupe d'optique atmosphérique de Camagüey (GOAC) du Centre météorologique provincial, a lieu depuis ce mardi dans cette ville avec la participation de scientifiques de l'Espagne, des États-Unis et de l'Agence spatiale européenne, pour échanger et définir des actions concrètes de coopération.

Albert Rodríguez Vega, chercheur et chef du GOAC dans ce territoire, a commenté à l'Agence cubaine de nouvelles que l’événement a le but de montrer les résultats atteints par le groupe au cours de ses 30 années de travail, de renforcer ses lignes d'investigation et d’ouvrir de nouveaux chemins vers la science et la collaboration.

Comme une gestion stratégique, les météorologues de Camagüey définissent leur travail dirigés à l'analyse des composants du rayonnement solaire, associés aux aérosols atmosphériques, troposphériques et stratosphériques, le contenu intégral de vapeurs d'eau dérivé de ces mesures, et des études du transport de poussière du désert du Sahara, vers la zone des Caraïbes et Cuba, l'expert a informé. 

Il a mentionné entre les perspectives futures de développement, le sauvetage du LIDAR, un instrument de mesure, désuétude aujourd'hui, qui a été installé par des spécialistes soviétiques en 1988, quand le GOAC a été créé, et sa récupération permettra de recommencer à faire des mesures d’aérosols stratosphériques.

L'étude des aérosols est très importante puisque, en raison de sa grande variabilité temporelle et spatiale, ils constituent l'une des plus grandes sources d’incertitude dans différents processus qui ont lieu dans l'atmosphère, ce qui nuit au climat, la visibilité, la qualité de l'air et la santé humaine.

L'atelier aura lieu jusqu'à vendredi prochain, ce jour ouvert au public avec les conférences des experts Angel de Frutos Baraja, de l'Université de Valladolid, en Espagne ; Alan Robock, de l'Université de Rutgers, de New Jersey, et Terry Deshler, de l'Université de Wyoming, les deux des États-Unis, et le Docteur Errico Armandillo, de l'Agence spatiale européenne.

Dès 2008 le GOAC contribue, avec des observations des propriétés optiques d'aérosols, au Réseau ibérique de mesure d'aérosols (RIMA) et au Réseau robotique de mesure d'aérosols de la NASA (AERONET). (ACN)