Radio Cadena Agramonte
Jeudi, le 13 Dcembre 2018
Mardi, le 06 Novembre 2018 - 20:03:14

Le président cubain commence une visite officielle en Chine



La Havane, 6 nov.- Miguel Díaz-Canel, président du Conseil d'État et du Conseil des ministres, a commencé ce mercredi une visite officielle à la République populaire de Chine, laquelle a commencé par la municipalité de Shanghai, siège de l'Exposition internationale d'importation.

À l'aéroport Hongqiao, le mandataire cubain a été reçu par le chancelier de l'Île, Bruno Rodríguez ; le vice-chancelier chinois, Qin Gang; l'ambassadeur de l'île ici, Miguel Angel Ramirez ; l'ambassadeur de la Chine à La Havane, Chen Xi, et l’adjoint au maire de la localité, Chen Qun, d’après le profil Twitter du Ministère des Affaires étrangères de Cuba.

Díaz-Canel a visité divers pavillons de la foire, y compris le Cubain, où on exhibe des biens et des services exportables comme le miel, le tabac, le rhum et le café, mais on montre aussi des potentialités dans des domaines comme l’énergie, des mines, des services médicaux, des technologies des télécommunications et la biotechnologie, Prensa latina a rapporté.

Dans des déclarations à la presse, le Président cubain a souligné la présence de produits biotechnologiques et pharmaceutiques, un domaine où nous avons un développement important.

Pendant sa participation à l'Exposition, le mandataire cubain s'est réuni avec les fonctionnaires qui organisent l'événement, où plus de 130 pays et régions et près de trois mil entreprises du monde entier, participent. Díaz-Canel a visité les pavillons du Venezuela, la Bolivie, El Salvador, la Russie et la Chine.

Díaz-Canel a aussi visité le Parc technologique de Zhangjian, lequel se spécialise dans la recherche de software et la technologie des communications.

Pendant son séjour dans cette nation, la première qu'il réalise comme chef d'État, il se réunira avec le président de la Chine Xi Jinping et des leaders de haut niveau de l'État et du Parlement.

Díaz-Canel est arrivé à Shanghai en provenance de la République populaire démocratique de Corée du Nord, où il s'est réuni avec son leader maximal, Kim Jong Un, à qui Díaz-Canel a remercié pour son invariable condamnation au blocus, une politique cruelle et injuste. (ACN)