Radio Cadena Agramonte
Mercredi, le 12 Dcembre 2018
Jeudi, le 15 Novembre 2018 - 12:02:27

Les premiers coopérants de la santé sont arrivés à Cuba après leur mission au Brésil



La Havane, 15 nov.- Heureux d'avoir accompli pleinement leur mission internationaliste au Brésil, mais aussi préoccupés par l'avenir de ce peuple avec le nouveau président élu, les 196 premiers coopérants cubains sont arrivés aujourd'hui à la Patrie, après avoir connu la décision de l'Île de mettre fin à la collaboration médicale dans ce pays.  

Dans l'aéroport international José Martí, après les avoir accueillis à côté de représentants de quelques institutions, la docteure Regla Angulo Pardo, membre du Comité central du Parti et vice-ministre de la Santé publique, les a félicité pour avoir accompli avec dignité la tâche assignée par la Révolution, au cours des trois années dans ce pays sud-américain.

Elle a dit qu'ils arrivaient dans un moment spécial, en référence à l'annonce de Cuba de ne pas continuer à participer au Programme Plus de Médecin pour le Brésil, face aux menaces du président Jair Bolsonaro de conditionner à ses intérêts néolibéraux telle aide, et elle a souligné que la Déclaration du Ministère de la Santé publique, sans doutes, “sera soutenue par nos médecins, puisque les principes et la dignité ne sont pas négociables”.

Dans des déclarations à l'ACN, la docteure Marianela Leyva Rodríguez, de Las Tunas, a qualifié comme correcte la mesure adoptée par le gouvernement cubain, “puisque nous ne pouvons pas négocier nos principes, bien que je suis attristée par le fait que cette communauté très humble de la municipalité d’Amberes, Salvador de Bahía, où pendant trois ans j'ai été pratiquement le seul médecin, n'aura pas de successeur.” 

La spécialiste de médecine générale, Nadiesta Jisules Martí, de Pedro Betancourt, à Matanzas, a déclaré qu’ils n’ont pas été surpris par la Déclaration du MINSAP, parce qu’ils savaient que la position du président élu de ce pays n'était pas conforme à nos convictions.

Pour le docteur José Ángel Veliz Gutiérrez, de Pinar del Río, la mission dans l'état de Paraiba, Brésil, a été une expérience unique, après avoir assisté une population pauvre, analphabète et dépourvue d'une vraie assistance médicale et humaine, et à laquelle nous avons montré beaucoup d'amour et science au cours de 37 mois, mais nous ne pouvons pas accepter les menaces d'un président devenu un laquais de l'empire, il a dit.

Eduardo Rodríguez, premier vice-ministre de Transport; Nelson Cordovés, chef de la Douane générale de la République, et le docteur Jorge Delgado, directeur de l'Unité centrale de la Coopération médicale, et d'autres fonctionnaires du MINSAP, ont aussi participé à l'accueil de  ce premier groupe de professionnels de la santé. (ACN)