Radio Cadena Agramonte
Jeudi, le 17 Octobre 2019
Lundi, le 16 Septembre 2019 - 16:53:00

Qui est Philip Goldberg, le nouvel ambassadeur des États-Unis en Colombie ?



Bogota,16 sept.- Philip Goldberg, le nouvel ambassadeur des États-Unis en Colombie, a été expulsé de Bolivie en 2008 alors qu’il était à la tête de la légation diplomatique de son pays dans cette nation sud-américaine.

« Sans peur de personne, sans peur de l’empire. Aujourd’hui, devant vous, devant le peuple bolivien, je déclare M. Goldberg, ambassadeur des États-Unis, personne non grata », avait déclaré à l’époque le président bolivien Evo Morales.

D’après des informations diffusées au moment des faits, le diplomate étasunien avait tenté de bloquer l’adoption de la nouvelle Constitution Politique de l’État, en plus de mener des activités de conspiration pour empêcher le développement de l’Assemblée Constituante et de s’associer à des groupes politiques qui voulaient séparer et diviser la Bolivie.

De 2010 à 2013, il a été sous-secrétaire d’État adjoint au renseignement et à la recherche.

Entre 2013 et 2016, Goldberg a été ambassadeur aux Philippines. Avant la fin de sa mission dans ce territoire, il y a eu une polémique avec le président de ce pays, Rodrigo Duterte.

'Il s’est immiscé pendant les élections, en faisant des déclarations sur moi ici et là. Il n’avait pas à faire ça', avait dit Duterte à l’époque.

Goldberg, âgé de 62 ans, a également travaillé pendant quelques mois en 2018 à la représentation de Washington à Cuba.

Ce fonctionnaire, qui est arrivé la veille à Bogota pour remplacer Kevin Whitaker dans ses fonctions, a vécu dans ce pays il y a plusieurs années en tant que coordonnateur du controversé Plan Colombie.

Présenté en 1998 par le président de l’époque Andrés Pastrana comme un programme de développement économique sans drogue, le plan est en fait un écran pour l’implantation de forces étasuniennes ici, estiment un certain nombre d´analystes.

« Je suis très heureux d’être en Colombie. En tant qu’ambassadeur désigné en Colombie, j’espère continuer à travailler avec nos alliés colombiens pour poursuivre notre relation, qui est l’une des plus solides et des plus importantes dans notre région », a déclaré la veille Goldberg. (PL)