Radio Cadena Agramonte
Samedi, le 16 Novembre 2019
Lundi, le 14 Octobre 2019 - 17:07:48

Díaz-Canel: Pour la révolution, rien n'est plus important qu'un enfant



La Havane, 14 oct.- Le président cubain, Miguel Díaz-Canel, a présenté aujourd'hui sur Twitter ses condoléances aux parents de la fille Paloma Domínguez Caballero, décédée après avoir reçu le vaccin contre les oreillons, la rubéole et la rougeole (PRS), et il a considéré que la manipulation politique provoquée par ce fait était choquante.

Le dirigeant a qualifié la mort de l'enfant comme une perte douloureuse  la semaine dernière et a précisé que le ministère cubain de la Santé publique (MINSAP) enquêtait sur les autres enfants  et les soignait jalousement.

Pour la révolution cubaine, rien n’est plus important qu’un enfant, a écrit Díaz-Canel dans son compte sur ce réseau social.

Paloma Domínguez Caballero, de un an, est décédée le 9 octobre à l'hôpital de la capitale Borrás-Marfán, à la suite de complications consécutives à l'administration de ce médicament, appliquée aux enfants âgés de un à six ans.

La vaccination a eu lieu le 7 octobre à la polyclinique Betancourt Neninger, dans la municipalité de Havana del Este, province de La Havane, et immédiatement après l'apparition des symptômes, cinq mineurs ont été admis. Ils ont été suivis par des professionnels de haut niveau scientifique dans les hôpitaux pédiatriques Borrás Marfán et Centro Habana.

Selon les informations fournies par MINSAP, les quatre enfants restants sont restés admis: l'un avec des soins intensifs stables, les autres évoluant favorablement.

Le système de surveillance active des événements liés à la vaccination mis en place dans le pays n'a pas identifié d'autres enfants présentant des symptômes, a déclaré le ministère.

Le vaccin PRS est utilisé depuis des années à Cuba, importé d'Inde, approuvé par l'Organisation mondiale de la santé et certifié par le Centre pour le contrôle par l'État des médicaments, du matériel et des dispositifs médicaux, indique le communiqué, selon lequel Une commission du MINSAP enquête sur les causes de cet événement malheureux. (ACN) (Photo: Fichier)