Radio Cadena Agramonte
Lundi, le 16 Dcembre 2019
Lundi, le 18 Novembre 2019 - 09:45:02

Echo de Paix, une contribution de l’audiovisuel à la paix en Colombie



Bogotá, 18 nov.- Eco de Paz (Écho de Paix), documentaire de l’Agence d´Information Prensa Latina qui révèle de merveilleux paysages de la Colombie profonde, est une peinture de cette paix que les colombiens désirent tant et pour laquelle il faudrait lutter.

C’est ce qu’a déclaré la directrice du documentaire Claudia Ojeda, précisant qu’il s’agit également d’une incitation à promouvoir ce tourisme écologique par lequel on peut échanger sainement avec la nature.

Pour sa réalisation, une équipe de Prensa Latina Télévision, en coproduction avec la société colombienne TV MULA, a voyagé pendant 11 semaines sur les routes et les rivières où l´on n’entendait auparavant que le bruit des fusils.

Lors de la présentation de l’audiovisuel dans cette capitale, le célèbre écrivain et journaliste colombien Jorge Enrique Botero, qui a eu l’idée originale du documentaire et a servi de producteur et de conseiller, a exprimé que le matériel traite un sujet peu exploré par les médias et très attrayant du point de vue visuel et journalistique.

A cet égard, il a évoqué 'l’initiative prise par certains anciens fronts de guérilla de lancer des projets touristiques dans les régions où ils avaient opéré historiquement et qui, comme nous le savons tous, sont les plus belles régions de notre pays, et auxquelles les colombiens n’avaient pas pu accéder en raison de la guerre'.

Le travail de Claudia, à mon avis, est formidable et un peu prémonitoire parce que le thème touristique est peut-être l’un des fronts sur lesquels les anciens combattants ont le plus travaillé du point de vue économique, a-t-il souligné.

Au cours de son intervention, Botero a également souligné que «nous sommes des millions de colombiens reconnaissants envers Cuba, son gouvernement et son peuple pour l’énorme soutien qu’ils ont apporté à notre pays, en particulier en accueillant ce long et compliqué processus de paix de La Havane, et lors duquel l´île a fait preuve de toute la sagesse accumulée au fil des ans'.

Dans le même temps, Rodrigo Londoño, président du parti FARC (Force Révolutionnaire Alternative du Commun, issu de l´ancienne guérilla), a remercié Prensa Latina, TV MULA et toute l’équipe qui a rendu possible le documentaire.

En fonction du processus de paix, des choses ont été faites que la société colombienne et le monde ne connaissent pas. C’est pourquoi cet effort est très important, a-t-il souligné en signalant que ce matériel permettrait certainement à sensibiliser les gens en Colombie et à l’étranger pour « que nous unissions beaucoup plus de forces ».

Ce processus de paix traverse un moment extrêmement difficile, certains veulent l’étouffer et nous lui donnons de l’oxygène. Des initiatives comme celle-ci donnent leur quota d’oxygène pour éviter que cette grande aspiration du peuple colombien soit asphyxiée, a-t-il manifesté.

L’ambassadeur de Cuba en Colombie, José Luis Ponce, et d’autres membres de cette délégation diplomatique, ainsi que d’anciens guérilleros, amis solidaires de la nation caribéenne et défenseurs du processus de paix, étaient également présents lors de l´avant-première du documentaire dans cette capitale jeudi dernier. (Prensa Latina)