Radio Cadena Agramonte
Lundi, le 16 Dcembre 2019
Lundi, le 18 Novembre 2019 - 09:45:36

Marabana : un franc succès par une matinée pluvieuse



La Havane, 18 nov.-  L'ORAGE qui s'était abattu en fin de nuit laissait présager une journée difficile pour les 5 858 coureurs réunis au Parc central à l’occasion de la 33e édition du Marabana, le marathon de La Havane. Cependant, selon certains participants, la pluie a rendu le trajet agréable, contrairement à la chaleur intense des derniers mois.

Des représentants de 66 pays (1 449 étrangers) ont sillonné les rues de La Havane pour parcourir le circuit sur les distances de 42, 21 et 10 kilomètres. Les États-Unis venaient en tête de la liste des participants avec 400 marathoniens, suivis du Mexique, de la Colombie, de la France et de l'Espagne.

Le coup d’envoi a été donné à 6h30 au Parc Central, lorsque des milliers de sifflets ont retenti en hommage au 115e anniversaire de la participation de Félix « El Andarin » Carvajal aux Jeux Olympiques de San Luis en 1904, au 70e anniversaire de sa mort et au 500e anniversaire de la Havane.

L’épreuve reine sur 42 km a été remportée pour la première fois par le Cubain Alien Reyes, de la province de Granma, avec un temps de 2:37.22 heures, soit 21 secondes de mieux que la performance de 2018. Le podium a été complété par Alexeis Machado (Granma, 2:42.50) et Yoel Ricardo (Granma, 2:45.00). Pour la troisième année consécutive, la Cubaine, Yudileyvis Castillo, de Santiago de Cuba, a dominé la course féminine avec un chrono de 2:53.05 heures, 46 secondes de mieux que lors de la 32e édition. La médaille d'argent est allée à Liuris Figueredo (3:05.05), de la province de Mayabeque et le bronze à l'Italienne Gabriele Toffoli (3:09.42).

À propos de la complexité de l'événement, le vainqueur de la course masculine Alien Reyes a déclaré : « Le vent était très fort et j’avais vraiment de la peine à courir, mais j'ai atteint mon objectif de pouvoir représenter mon pays bientôt à Madrid ».

Quant à Yudileyvis Castillo, elle était si heureuse de cette victoire remportée à la veille de l'anniversaire de la capitale. « J'étais tellement nerveuse quej'ai eu du mal à dormir; jedevais toutefois me reposer”, a-t-elle déclaré, avant d’ajouter qu’elle a pu faire une bonne course malgré le mauvais temps, et a assuré que sa patience et son calme ont été la clé du succès.

Yuleidys La O, de la province d’Holguin, s’est imposé à l’épreuve du demi-marathon en 1:09.25 heures, tandis Dairan Suarez, de la province de Matanzas (1:10.39) et Francisco Estévez, de Mayabeque (1:10.45) se sont classés deuxième et troisième. Sur cette même distance, la Française Elodie Normand a remporté le seul titre qui a échappé à Cuba, en signant un chrono de 1:19.08 heures. La médaille d'argent a été décrochée par Arletis Thaureaux, de la province de Guantanamo (1:20.30) et le bronze par Yumileydis Mestre (1.21.03), de La Havane.

Cuba a été la reine absolue sur les dix kilomètres, avec Maher Salah (33,43 minutes), Victor Herrera (34,38) et Eddy Santiesteban (35,05), qui se sont partagé le podium dans cet ordre. Chez les filles les trois premières places sont allées à Daily Cooper (37,25), Maria Calderon (38,25) et Lisneidys Lopez (40,41). (Granma)