Radio Cadena Agramonte
Mardi, le 29 Septembre 2020
Mardi, le 10 Dcembre 2019 - 11:35:24

Miguel Díaz-Canel s’acquitte d’un vaste programme en Argentine



La Havane, 10 déc.- Le président cubain, Miguel Díaz-Canel, s’est acquitté ce lundi d’un vaste programme à Buenos Aires où il s’est rendu pour assister ce mardi à la cérémonie d’investiture du président Alberto Fernández.

Lundi après-midi, il a pris part à un meeting de solidarité avec Cuba organisé à l’université de Buenos Aires.

Mme le Dr. Eugenia Méndez, diplômée à l’ELAM, l’École Latino-américaine de Médecine à La Havane, a évoqué le caractère solidaire de la Révolution cubaine et de son leader historique Fidel Castro.

Le président cubain a établi une comparaison entre le contexte de la visite que Fidel Castro a réalisée en Argentine en 2003 pour l’investiture de Nestor Kirchner et la sienne, aujourd’hui. L’administration Bush avait alors menacé de rayer de la carte tous les coins obscurs où il faisait inclure Cuba et l’Argentine était plongée dans une crise profonde.

«Que cette remémoration serve pour réitérer ici que le peuple cubain ne se laissera pas non plus cette fois effrayer par l’administration actuelle des États-Unis.» a-t-il souligné.

Devant quelque 800 amis de Cuba réunis à l’amphithéâtre de l’université de Buenos Aires, le président cubain a dénoncé les tentatives de Washington de déstabiliser la région et confirmé l’engagement de Cuba envers les principes du socialisme.

Le matin, le président cubain avait rendu hommage aux victimes de la dictature militaire et du terrorisme d’État ainsi qu’au héros de l’indépendance de l’Argentine, José de San Martin, connu comme le père de la République.

Miguel Díaz-Canel s’est aussi réuni avec un groupe d’intellectuels à qui il a confirmé que les intellectuels latino-américains et caribéens pouvaient toujours compter sur Cuba pour faire face aux défis actuels.

Il a rappelé les liens étroits entre la Révolution cubaine et les intellectuels argentins et le soutien de ces derniers.

«Les relations culturelles entre Cuba et l’Argentine ont leur origine dans la vision profonde que partagent les deux nations au sujet du rôle libérateur de la culture, de la pensée et des idées.» a-t-il relevé cette fois-ci devant une quarantaine d’intellectuels argentins.

«La Révolution cubaine, disait Fidel, est l’enfant de la culture et des idées. Et c’est là la formule réelle pour réussir la transformation d’une petite nation arriérée comme la nôtre et son insertion sur la carte politique globale, le tout grâce au gigantesque investissement réalisé dans les secteurs de l’éducation et de la culture, dans leur universalisation et démocratisation » a souligné Miguel Díaz-Canel.

A la fin de la rencontre, Hebe de Bonafini, présidente des Mères de la Place de Mai, a indiqué que la Révolution cubaine a donné au monde des leçons de solidarité, de loyauté et d’amour.

«Hebe, tu ne sais pas combien nous célébrons à Cuba chaque fois que vous remportez une victoire » lui a répondu le président cubain qui à la fin de la rencontre lui a signalé, paraphrasant une chanson du musicien argentin Fito Paez que «Cuba était venue offrir son cœur. » (RHC)