Radio Cadena Agramonte
Samedi, le 22 Fvrier 2020
Lundi, le 20 Janvier 2020 - 15:22:57

Cuba et le Venezuela consolident leurs liens énergétiques et l’usage de la cryptomonnaie



La Havane, 20 jan.- Cuba et le Venezuela ont consolidé leurs liens lors de la 20e réunion de la Commission intergouvernementale pour la révision de la convention de coopération intégrale entre les deux pays.

Ricardo Cabrisas, vice-Premier ministre cubain a déclaré que la coopération entre Cuba et le Venezuela permet de montrer au monde qu’on peut tout atteindre lorsque l’humanisme et la volonté de parvenir au bien-être passent dessus les relations mercantiles, signale un tweet du ministère vénézuélien des Affaires étrangères.

Le message souligne l’impact de la coopération cubaine dans les domaines de l’éducation et de la santé.

«Le secteur de la santé a été une priorité dans les projets exécutés au plus grand impact dans la tâche de sauver des vies humaines, en plus de la formation de plus de 26 mille médecins vénézuéliens » ajoute le message du ministère vénézuélien des Affaires étrangères qui a posté des images de la réunion effectuée  à la Maison Jaune, Antonio José de Sucre, à Caracas.

Cuba et le Venezuela ont analysé un plan de travail dans divers secteurs stratégiques avec pour prémisse la lutte contre les attaques nord-américaines par le renforcement du blocus des deux pays.

La réunion a également analysé la possibilité de couvrir les frais des conventions dans le secteur du tourisme et le commerce extérieur avec le PETRO, la cryptomonnaie vénézuélienne afin de renforcer le système économique et la production vénézuélienne.

La commission intergouvernemental Cuba-Venezuela a passé mille 400 accords en matière de santé, de sport, de culture, d’énergie, de télécommunications, d’économie et d’agriculture depuis son installation le 30 octobre 2000 par les présidents Fidel Castro et Hugo Chávez.

Cité par TELESUR, la chaîne multinationale latino-américaine de télévision, Tarek El Aissami, représentant de la partie vénézuélienne à cette réunion, a signalé que grâce à la volonté et la force morale des deux nations, on continue à travailler pour le bien-être des peuples malgré les menaces de guerre, les persécutions financières, les mesures unilatérales coercitives et les blocus économiques par le gouvernement des États-Unis.

Ricardo Cabrisas a salué la convention qu’il a qualifiée de modèle pour le monde car il est structuré sur la vocation internationaliste des deux peuples et gouvernements. Il a également rappelé que malgré les pressions, les sanctions et les menaces de Washington, Cuba et le Venezuela ont adopté des programmes et des actions qui ont favorisé le développement économique et social des deux pays. (RHC)