Radio Cadena Agramonte
Samedi, le 22 Fvrier 2020
Mercredi, le 22 Janvier 2020 - 10:38:17

L´ancien président du Sénat français qualifie d'indigne l´escalade hostile des États-Unis contre Cuba



Paris, 22 jan. - L'ancien président du Sénat français, Jean-Pierre Bel, a qualifié de scandaleuse l'escalade d´hostilité des États-Unis contre Cuba et son objectif d'étouffer économiquement et financièrement tout un pays.

En fait, je suis choqué par les récentes actions du gouvernement américain pour renforcer le blocus et l'impact qui ce pays cherche à provoquer sur la population, a déclaré dans cette capitale a Prensa Latina ce qui était conseiller du président François Hollande pour l'Amérique latine et les Caraïbes.

Selon Bel, on ne peut pas comprendre qu'un pays, quelle que soit sa puissance, continue d'assumer la loi du plus fort dans les relations internationales et s'efforce d'entraver les aspirations légitimes d'un peuple à son développement.

Cuba s'est engagé sur la voie de l'accès aux investissements étrangers, dans lequel l'Union européenne est appelée à jouer un rôle important dans le développement de l'île, a-t-il souligné.

Cependant, des mesures telles que l'activation, l'an dernier, du titre III de la loi Helms-Burton visent à entraver l'accès de la plus Grande des Antilles à des investissements clés pour son développement.

À cet égard, Bel a célébré le rejet par la France du blocus, converti depuis 1996 en loi par les Helms-Burton, et son vote à l'Assemblée générale des Nations Unies en faveur d'une résolution présentée année après année par Cuba pour exiger sa levée.

Le politicien autrefois influent a souligné les relations entre Paris et La Havane, auxquelles il a considéré comme privilégiées. (Texte et photo: PL)