Radio Cadena Agramonte
Samedi, le 22 Fvrier 2020
Mercredi, le 22 Janvier 2020 - 10:41:52

Hommage à José Martí dans la capitale vénézuélienne



Caracas, 22 jan. - Les cubains et les vénézuéliens se sont réunis sur la place Simón Bolívar dans cette ville pour se souvenir du 139e anniversaire de l'arrivée du héros national cubain, José Martí, sur ces terres.

Au même endroit où, en 1881, Marti est allé rendre hommage au Libérateur de l'Amérique, le corps diplomatique de l'île et les responsables du gouvernement bolivarien se sont réunis mardi pour commémorer l'événement.

Lors de la cérémonie solennelle, ils ont placé une offrande florale à la base de la statue équestre de Bolivar au nom du peuple cubain.

Ignacio Barreto, vice-ministre de la culture du Venezuela, a expliqué à Prensa Latina que chaque année, à ces dates, un hommage est rendu à Martí, car c'est aussi un rappel des liens indissolubles qui unissent les deux peuples.

«Son travail transcende cette nation. La pensée martienne est une feuille de route pour tous les révolutionnaires en Amérique, c'est le guide pour évaluer nos pas », a-t-il déclaré.

En ce moment, a-t-il dit, lorsque les deux pays sont victimes de la politique hostile des États-Unis, les idéaux de Martí et Bolívar nous soutiennent pour aller de l'avant et affronter l'impérialisme.

Pour sa part, l'attaché culturel de l'ambassade de Cuba au Venezuela, Carlos Llera, a souligné l'importance de cet acte et a exprimé sa gratitude au peuple et au gouvernement bolivarien pour l'hommage rendu au héros national.

Llera a rappelé que l'union de la pensée latino-américaniste et anti-impérialiste des deux héros est la base des deux révolutions et un motif d'unité.

Marti était à peine six mois dans ces terres, mais son travail était intense dans ces terres.Ici, il a fondé le magazine vénézuélien, a enseigné l'oratoire et la littérature  et a commencé à écrire son travail Ismaelillo, dédié à son fils.

«Que le Venezuela me demande comment je peux le servir: je suis son fils.», est sans aucun doute l'expression la plus claire de l'engagement de Martí envers cette nation et Bolívar. (Texte et photos: PL)