Radio Cadena Agramonte
Jeudi, le 24 Septembre 2020
Jeudi, le 23 Janvier 2020 - 10:16:00

Cuba réitère sa position de solidarité avec le Venezuela et sa révolution



 Caracas, 23 jan.- Le membre du secrétariat du Parti communiste de Cuba, Víctor Gaute López, a ratifié la solidarité ferme et immuable de l'île avec la révolution bolivarienne et le président Nicolás Maduro.

Lors de l'inauguration de la réunion mondiale anti-impérialiste qui se réunit depuis mercredi à Caracas, le responsable a déclaré que la nation des Caraïbes apporte à l'événement un message d'unité, de coopération et de solidarité avec le Venezuela et toutes les justes causes du monde.

Dans son discours, Gaute López a appelé les peuples «à défendre la paix et à rester unis face aux différences politiques et idéologiques pour arrêter une nouvelle intervention militaire impérialiste en Amérique latine et dans les Caraïbes, qui mettra en danger l'indépendance et la souveraineté de la villes du Rio Grande à la Patagonie ».

Il a également réaffirmé que la révolution cubaine sera toujours à côté du Venezuela, en toutes circonstances.

«Cuba et le Venezuela ne sont pas responsables de la colère des peuples qui se rebellent contre le néolibéralisme recyclé qu'ils ont l'intention d'imposer au sang et au feu», a-t-il déclaré.

Tout ce qui se passe dans la région aujourd'hui est la conséquence de la crise des systèmes politiques, du manque de démocratie, du discrédit des partis conservateurs traditionnels, de la corruption historique typique des dictatures militaires et des gouvernements de droite, a-t-il dit.

Il a appelé les peuples à s'unir et à défendre le Venezuela, car, a-t-il souligné, la souveraineté et la dignité de l'Amérique latine et des Caraïbes et la survie des normes du droit international et de la Charte des Nations Unies sont décidées aujourd'hui.

«Combattre pour le Venezuela, c'est lutter pour l'intégration de la région, pour le respect de la souveraineté et de l'indépendance de Notre Amérique», a réitéré le leader partisan cubain.

Après avoir analysé la situation politique et économique de l'île et mis en évidence les réalisations du processus révolutionnaire, il a souligné que «peu importe la sévérité des agressions, des menaces et des chants, il n'y aura pas une seule concession».

Comme ce pays d'Amérique du Sud, «rien ni personne ne nous intimide et nous défendrons la liberté gagnée au prix qui est nécessaire», a-t-il déclaré. (PL) (Photo: Tele SUR)