Radio Cadena Agramonte
Jeudi, le 02 Avril 2020
Mardi, le 04 Fvrier 2020 - 17:04:40

Les autorités sanitaires cubaines insistent sur le danger de la marihuana



La Havane, 4 fév.- Le ministère de la Santé publique (Minsap) de Cuba a insisté ce 4 février, à La Havane, sur les risques et dangers de la consommation de marihuna pour l'homme.

Les problèmes qui surviennent avec l'entrée dans le corps du delta 9 tétrahirocannabinol, les principaux ingrédients actifs de la marijuana et du haschisch, comprennent les troubles de l'humeur, les réactions toxiques et un degré élevé d'anxiété.

Le fait que ce drogue affecte le système nerveux central et que l'âge maximal d'utilisation se produit à la fin de l'adolescence, lorsque le cerveau et le système sexuel sont encore en plein développement, sont des éléments très préoccupants chez les professionnels de la santé, ceux qui mettent en garde contre leur nocivité.

Selon les experts de Minsap, les effets les plus importants de la marihuana se produisent sur le cerveau, le cœur, le système cardiovasculaire et les poumons.

Les changements d'humeur observés avec la consommation de marihuana dépendent non seulement de la quantité de drogue, mais aussi des conditions dans lesquelles la consommation se produit.

En plus de l'euphorie, l'individu éprouve normalement une sensation de relaxation, de somnolence, de troubles dans la sphère sexuelle; perd la bonne perception du temps, éprouve la faim et se rétracte dans ses relations sociales.

Des problèmes de mémoire à court terme apparaissent et il a du mal à développer des tâches complexes.Les manifestations d'intoxication sont caractérisées par de légers niveaux de suspicion et des idées de dommages et peuvent produire des niveaux élevés d'agressivité.

Dans les empoisonnements graves, la marihuana peut provoquer des hallucinations visuelles franches, accompagnées d '«états de folie». De plus, la confusion, la désorientation et la panique ont été décrites.

L'empoisonnement peut s'accompagner d'un ensemble de changements physiologiques, notamment: tremblements, légère diminution de la température corporelle, diminution du niveau de coordination motrice, sécheresse de la bouche et injection conjonctivale.

Certaines personnes éprouvent des nausées, des maux de tête, un nystagmus (mouvements rapides et involontaires des yeux) et une légère diminution de la pression artérielle.

Cela précipite également les crises d'épilepsie et, du point de vue respiratoire, une bronchodilatation se produit, qui consiste en la dilatation des bronches et des bronchioles des poumons, provoquant une diminution de la résistance de l'air et permettant ainsi la circulation de l'air.

La marihuana affecte le cœur en augmentant la fréquence cardiaque, ce qui en fait une drogue dangereux pour les personnes atteintes d'une maladie cardiaque préexistante.

Le texte du ministère de la Santé publique de Cuba mentionne que la réalité est que les études scientifiques et les histoires de vie rapportent la relation de l'utilisation de la marijuana avec une atrophie neuronale de régions spécifiques du cerveau, impliquées dans la mémorisation, l'apprentissage et la maîtrise de soi. (RHC)  (Source: PL)