Radio Cadena Agramonte
Vendredi, le 29 Mai 2020
Mardi, le 31 Mars 2020 - 12:10:29

Cuba condamne à l'UNESCO les obstacles du blocus face au combat contre le COVID-19



Paris, 31 mars.- Cuba a dénoncé aujourd'hui lors d'une réunion virtuelle convoquée par l'UNESCO l'obstacle que le blocus américain représente dans la lutte contre le coronavirus SARS-Cov-2.

Lors du forum organisé par la directrice générale de l'organisation, Audrey Azoulay, pour aborder le rôle de la science ouverte et de la coopération dans la lutte contre le COVID-19, le scientifique insulaire Gerardo Guillén a averti que les facteurs économiques, commerciaux et financier rend l'accès aux réactifs et à l'équipement extrêmement difficile.

Les limitations causées par le blocus nous empêchent d'avancer plus rapidement dans les projets et les essais cliniques de médicaments et de vaccins, a déclaré le docteur en sciences et directeur de la recherche biomédicale au Centre de génie génétique et de biotechnologie, situé à La Havane.

Guillén a souligné lors de la vidéoconférence, à laquelle ont participé des représentants de 122 pays, que l'hostilité de Washington, en plus d'affecter le peuple cubain, frappe d'autres personnes dans le monde qui bénéficient de la solidarité et de la coopération des Grandes Antilles.

Selon le membre également de l'Académie cubaine des sciences, l'industrie biotechnologique et pharmaceutique de l'île a garanti 22 produits pour la défense de la santé, y compris l'interféron alfa 2B recombinant, utilisé pour traiter les patients attaqués par le SRAS. Cov-2.

Beaucoup a été écrit sur l'interféron pour son utilisation en Chine et son inclusion dans les traitements de divers pays dans la lutte contre le COVID-19, mais de nombreuses molécules sont en cours d'investigation et d'évaluation clinique, a-t-il souligné.

Guillén a souligné le contact étroit du gouvernement cubain avec la communauté scientifique pour la prise de décision face à l'épidémie, en accord avec l'un des objectifs fixés par l'UNESCO lors de la convocation du forum.

Il a également rappelé à la communauté internationale que les chercheurs des Grandes Antilles, ainsi que leurs médecins, œuvrent pour le bien-être de tous, et notamment des populations les plus nécessiteuses. (Texte et photo: PL)