Radio Cadena Agramonte
Lundi, le 21 Septembre 2020
Vendredi, le 14 Aot 2020 - 10:40:34

Les États-Unis suspendent les vols charters privés vers Cuba



La Havane, 14 août. - Mike Pompeo, secrétaire d'État des États-Unis, a annoncé que le gouvernement dirigé par le républicain Donald Trump avait suspendu les vols charters privés vers Cuba, y compris ceux arrivant à La Havane.

Selon un communiqué publié ce jeudi, tous les vols charters entre les États-Unis et Cuba sur lesquels le ministère des Transports exerce sa compétence seront suspendus, à l'exception des vols charters publics autorisés à destination et en provenance de La Havane, et des autres vols charters privés autorisés à des fins médicales, les voyages d'urgence, de recherche et de sauvetage et autres voyages jugés d'intérêt américain.

Le document lui-même reconnaît, qui ne précise pas à quelle date cette mesure entrerait en vigueur, que son objectif est de continuer à réduire les revenus que le gouvernement cubain tire des frais d'atterrissage, des séjours à l'hôtel et d'autres revenus liés aux voyages.

 

Le 10 janvier, le département américain des transports a notifié que dans 60 jours, la suspension des vols charters publics entre tout point de ce pays et Cuba, à l'exception de l'aéroport international José Martí de la capitale, sera imposé.

En octobre 2019, la Maison Blanche a interdit les vols réguliers vers tous les aéroports cubains, à l'exception de l'aéroport international José Martí, auquel il est ajouté qu'en janvier de cette année, le ministère des Transports a limité l'affrètement de vols vers toutes les villes.

L'entrée en vigueur de l'interdiction des vols vers le pays augmente les coûts humains et financiers des restrictions de voyage antérieures, ce qui affecte considérablement les familles vivant dans les deux pays.

Avec cette action, la communication entre le pays d'Amérique du Nord et Cuba est limitée aux vols commerciaux des compagnies aériennes qui sont autorisées à opérer sur l'île, qui ne peuvent également accéder qu'à l'aéroport international de La Havane.

Cuba et les États-Unis ont rétabli des vols directs le 31 août 2016, lorsqu'un avion de la compagnie américaine JetBlue Airways a atterri à l'aéroport international Abel Santamaría, dans la province de Villa Clara, après avoir décollé de l'aéroport de Fort Lauderdale, en Floride.

Cette étape s'inscrivait dans le processus de normalisation des relations entamé entre les deux pays sous l'administration du démocrate Barack Obama (2009-2017), qui a contribué à l'augmentation considérable des déplacements de citoyens et résidents des États-Unis vers l'île antillaise.

Cependant, les interdictions qui empêchent les Américains de se rendre dans le pays voisin en tant que touristes ont été maintenues.

Les annonces sont produites dans un contexte complexe pour Cuba et le monde, en raison de l'impact de Covid-19 sur l'économie mondiale.

Des sources diplomatiques indiquent que pendant cette période de crise sanitaire et économique, l'actuelle administration américaine a imposé plus d'une douzaine de mesures contre la nation caribéenne. (ACN) (Photo: Fichier)