Radio Cadena Agramonte
Samedi, le 05 Dcembre 2020
Samedi, le 12 Septembre 2020 - 09:50:35

Six mois après la pandémie à Cuba, alertes et déterminés à sauver des vies



La Havane, 12 sept. - Six mois seulement après la confirmation des trois premiers patients positifs au Covid-19 à Cuba le 11 mars, la nouvelle épidémie qui a commencé à se manifester depuis la fin juillet maintient des alertes dans tous les scénarios et le pays continue de faire des efforts pour contenir la propagation d'une maladie aussi dangereuse, à la suite de laquelle près d'un million de personnes sont mortes dans le monde, dont 106, malheureusement, dans la plus grande des Antilles.

Les chiffres de notre nation, bien que comparés au panorama douloureux qui se dégage au niveau international, témoignent des efforts déployés sur le territoire national pour éviter l'augmentation des infections,mais ça ne constitue  pas une raison de  complaisance du gouvernement ou du personn de Santé: le principal défi reste de sauver des vies.

A propos de l'évolution de ces chiffres, qui témoignent ce vendredi du scénario épidémiologique actuel dans lequel nous nous trouvons, le ministre de la Santé publique, José Ángel Portal Miranda, a mis à jour le groupe de travail temporaire pour la prévention et le contrôle du nouveau coronavirus, comme chaque après-mid dirigé par le Président de la République, Miguel Díaz-Canel-Bermúdez.

Selon le responsable de la santé publique, le 11 septembre, 4593 patients diagnostiqués avec la maladie se sont accumulés dans le pays, dont 3844 se sont rétablis et 641 sont restés hospitalisés, 97,1% d'entre eux avec un évolution clinique stable. À ce jour, 469 000 431 tests PCR ont été réalisés dans les différents laboratoires habilités dans différentes provinces du territoire national.

Sur les 42 cas signalés ce vendredi, dont l'un avec une source d'infection à l'étranger, Portal Miranda a précisé que 10 correspondaient à des événements de transmission locale active: huit dans l'événement institutionnel de l'hôpital avilanien  « Antonio Luaces Iraola» ; un dans la municipalité de Regla à La Havane; et un autre à Santa Marta, dans la province de Matanzas.

Deux autres cas, a-t-il souligné, ont été signalés dans la zone de santé de Lawton, dans la capitale Diez de Octubre, où il a été décidé d'ouvrir un nouvel événement de transmission locale de quarantaine, qui au moment de la réunion a accumulé 11 patients diagnostiqués avec Covid- 19, dans six blocs où vivent 1 722 personnes.

77 sont les événements de ce type qui ont été ouverts au cours des six mois d'affrontement avec l'épidémie dans le pays, dont 18 restent actifs, 10 d'entre eux à La Havane, où 157 contrôles de concentration sont également maintenus ouverts.

Les nouveaux cas positifs signalés ce vendredi sont répartis dans six des provinces - La Havane, Ciego de Ávila, Mayabeque, Matanzas, Sancti Spíritus et Cienfuegos - dont les autorités gouvernementales ont rendu compte lors de la réunion du groupe de travail temporaire dirigé par le vice-Premier ministre Alejandro Gil Fernandez.

Précisément de ces territoires, la province avilanienne est l'une de celles avec la plus grande complexité épidémiologique à l'heure actuelle, ce qui a provoqué une augmentation à 30, 20 du taux d'incidence pour cent mille habitants au cours des 15 derniers jours, le plus élevé cela se vérifie actuellement à Cuba.

À cet égard, le gouverneur Tomás Alexis Martín Venegas a déclaré qu'au cours des deux dernières semaines, 132 personnes avaient reçu un diagnostic de Covid-19, dont 126 étaient encore admises au moment de la réunion, six d'entre elles étaient dans un état critique et deux autres dans un état grave.

Avec quatre événements de transmission locale actifs, deux dans des institutions hospitalières, et l'ouverture de trois nouveaux contrôles ciblés vendredi, dans les municipalités de Baraguá, Florencia et Venezuela, le territoire central continue d'être l'un des cas les plus positifs. rapports au cours des derniers jours dans le pays.

En ce sens, Martín Venegas a précisé que les mesures de contrôle continuent d'être renforcées dans toute la province, dans le cadre desquelles plus de 600 personnes sont admises pour une surveillance clinique et épidémiologique dans le cadre du protocole de travail qui est suivi pour isoler en temps opportun aux suspects et aux contacts.

Après 134 jours sans diagnostic de cas positifs autochtones au Covid-19 à Cienfuegos, ce vendredi, deux personnes ont été signalées dans la province, où deux contrôles focaux sont ouverts qui travaillent de manière intensive et dans lesquels des mesures sont adoptées visant à Identifiez le plus rapidement possible tous les contacts et suspects qui peuvent exister.

Ce nouveau scénario a provoqué l'isolement d'un nombre important d'habitants du territoire, où trois centres d'isolement ont été ouverts et 52 personnes y sont entrées, a détaillé le gouverneur Alexandre Corona Quintero.

Sans perdre une minute à affronter le nouveau contexte, là les actions d'investigation sont intensifiées dans les communautés, en particulier dans les groupes à risque et les personnes vulnérables, et la mise en œuvre rigoureuse de mesures hygiéno-sanitaires est insistée.

Même si le territoire est dans la troisième phase de récupération, Corona Quintero a expliqué que compte tenu de l'apparition de ces nouveaux cas, elle a commencé à exiger le respect des mesures qui pourraient empêcher la propagation de la maladie. Parmi eux, il a mis en évidence l'utilisation du nasobuco dans les espaces publics; la fermeture de centres de loisirs favorisant l'agglomération des personnes; et la limitation des heures dans les unités de service à la population pour réduire la mobilité des personnes.

Au cours de la réunion de travail, à laquelle le vice-président de la République, Salvador Valdés Mesa, a également participé, il a été appris qu'à Sancti Spíritus, où huit patients ont été signalés au cours des 15 derniers jours, trois témoins de concentration restent actifs et sont admis. pour la surveillance épidémiologique plus de 200 personnes.

Selon le gouverneur Teresita Romero Rodríguez, des mesures strictes de contrôle de la mobilité et de l'isolement ont été mises en œuvre dans les différentes municipalités, en particulier à Jatibonico, où résident la plupart des cas confirmés.

Il a également mentionné que parmi les priorités définies figurent les mesures de restriction imposées dans la communauté Bernal, qui, compte tenu du risque épidémiologique du lieu, il a été décidé d'étendre à deux autres localités qui comprennent plus de 1200 personnes et 481 maisons.

De même, les autorités gouvernementales d'Artemisa, Mayabeque et Matanzas, provinces où les cas continuent d'être diagnostiqués, mais avec une situation épidémiologique tendant vers la stabilité, ont rendu compte au groupe de travail temporaire.

D'Artemisa, le gouverneur Ricardo Concepción Rodríguez a déclaré qu'il se trouve au centre de la ville de Las Terrazas, dans la municipalité de Candelaria, où les actions de quarantaine et les mesures accrues sont actuellement prioritaires pour empêcher la propagation de la maladie.

Surtout à Matanzas, où 24 cas restent actifs, chiffres en baisse ces derniers jours, le gouverneur Mario Sabines Lorenzo a assuré que les mesures d'isolement et de restriction se poursuivent dans la province, ce qui permettra de contenir toute nouvelle situation qui pourrait survenir.

Dans le cas spécifique de Cárdenas, même si la situation s'est stabilisée, le groupe de travail temporaire a approuvé la proposition de reporter la reprise de l'année scolaire d'une semaine, décision pertinente afin de ne pas hâter le départ des étudiants vers la les écoles, ce qui génère incontestablement une plus grande mobilité.

Enfin, compte tenu du scénario épidémiologique complexe que connaît le pays, lors de la séance de travail, la suspension du transport interprovincial a également été approuvée du lundi 14 au 30 septembre. Le ministre des Transports, Eduardo Rodríguez Dávila, a assuré que dans les prochaines heures, plus de détails seront offerts à notre population.

La mesure, a-t-il estimé, vise à empêcher la mobilité des personnes d'une province à une autre pour éviter la propagation des infections, quelles que soient les phases de la phase de récupération du Covid-19 dans lesquelles les territoires sont situés.

À l'heure où au niveau national la confirmation d'un pourcentage élevé de patients asymptomatiques infectés par la maladie continue d'être une tendance, il est urgent d'augmenter dans tous les scénarios le strict respect des mesures hygiéno-sanitaires établies par le ministère de la Santé publique et de contribuer, chacun Une fois avec une plus grande discipline citoyenne, pour couper les chaînes de transmission. (Presidencia cubana) (Photo: estudios Revolución )