Radio Cadena Agramonte
Samedi, le 31 Octobre 2020
Samedi, le 19 Septembre 2020 - 09:21:51

Les groupes armés en Colombie sèment le chaos



Bogotá, 19 sept. - Les affrontements entre groupes armés sont toujours à l'ordre du jour en Colombie et l'inquiétude concernant le chaos qui règne augmente de minute en minute, en particulier en raison du déplacement de personnes et des violations des droits humains des citoyens.

Le Bureau de l'Ombudsman de Colombie a mis en garde contre le déplacement de personnes face aux affrontements dans la municipalité d'Alto Baudo, Chocó, à l'ouest de cette capitale.

Cette institution de l'État colombien, chargée de promouvoir l'efficacité des droits de l'homme, a précisé qu'environ 450 personnes ont été déplacées dans cette ville en raison des affrontements de groupes armés.

Il a également exhorté le Gouvernement et les entités humanitaires à maintenir une attention urgente sur ce conflit, à activer les protocoles et voies d’attention humanitaire qui permettent d’atténuer au maximum les conséquences de la situation.

Une intervention opportune des autorités compétentes, déclare le Bureau du Médiateur de Colombie, permettra une assistance rapide et efficace aux personnes déplacées et protégera les droits de ces communautés.

Rien qu'en 2020, plus de 50 massacres ont eu lieu sur le sol colombien, la majorité contre des jeunes.

Selon des rapports récents de l'Institut d'études sur le développement et la paix, à ce jour, 12 événements violents se sont produits à Antioquia, huit à Nariño et Cauca, cinq à Norte de Santander, quatre à Putumayo, deux à Chocó, Córdoba, Valle del Cauca et Bolívar. , tandis qu'à Atlántico, Arauca, Huila, Magdalena, Tolima, Caldas, Bolívar, Cundinamarca et Meta, ils en ont averti un dans chaque localité.

Paradoxalement, plusieurs membres de groupes autochtones de ces zones de conflit ont dénoncé l'inaction et la passivité du gouvernement du Président Iván Duque, pour faire face au chaos qui règne sur le territoire. (PL) (Photo: Fichier)