Radio Cadena Agramonte
Mardi, le 20 Octobre 2020
Lundi, le 21 Septembre 2020 - 12:33:18

Un académique reconnu de la Jamaïque préconise la cessation du blocus contre Cuba



Kingston, 21 sept. - L'universitaire et chroniqueur jamaïcain Louis EA Moyston a plaidé devant la Communauté des Caraïbes (CARICOM) pour la fin du blocus américain contre Cuba, imposé pendant près de six décennies.

Moyston a adressé une lettre de demande au président de la CARICOM et Premier ministre de Saint-Vincent-et-les Grenadines, Ralph Gonsalves, pour explorer la possibilité de former des alliances aux Nations Unies dans le but d'exiger la fin du blocus de La Havane par Washington.

En adressant ses réflexions au chef du groupe régional, le présentateur de radio a également souligné les défis posés à la région par la pandémie de Covid-19 et la course mondiale contre la montre pour produire un vaccin contre la nouvelle maladie à coronavirus SARS-CoV-2.

Dans ce contexte, le prestigieux intellectuel - récompensé en 2015 par la distinction Silver Pen décernée par The Gleaner (le plus ancien journal de publication continue de l'hémisphère occidental) - a demandé à la CARICOM d'établir des liens aux Nations Unies avec le Royaume-Uni et l'Espagne pour demander les États-Unis à lever le blocus pour des raisons humanitaires et à permettre aux pays en développement d'acheter des médicaments cubains.

Moyston a souligné dans sa lettre l'aide de la plus  grande des Antilles aux autres peuples du monde en cas de besoin et a appelé à rester unis dans la manifestation internationale pour abolir le blocus américain.

Il a donné comme exemple l'initiative de plus de 50 parlementaires britanniques qui ont uni leurs voix pour exiger la suspension du blocus illégal qui empêche la livraison de médicaments et d'équipements pour combattre le Covid-19 dans le monde.

De même, cela signifiait l'utilisation du médicament antiviral cubain Inteferon Alpha 2B parmi les traitements utilisés chez les patients atteints de Covid-19 et également efficace dans le traitement de maladies virales telles que l'hépatite B et C, l'herpès, le VIH-SIDA et la dengue.

À un autre moment de la lettre, le chroniqueur a reconnu les efforts de Cuba pour faire face au défi d'Ebola dans les pays d'Afrique de l'Ouest tels que la Sierra Leone, la Guinée et le Libéria.

Faisant référence à l'augmentation des infections et des décès dus au Covid-19 dans plusieurs pays de la CARICOM, l'éminent universitaire jamaïcain a lancé un appel péremptoire à la coopération internationale et à la fin du blocus américain contre le peuple cubain. (Texte et photo: PL)