Radio Cadena Agramonte
Mardi, le 20 Octobre 2020
Samedi, le 26 Septembre 2020 - 10:31:17

Alberto Fernández défend une Argentine exempte de violence sexiste



Buenos Aires, 26 sept.- Le président argentin Alberto Fernández a appelé à lutter avec prévention et justice contre l'inégalité que la société impose en termes de violence sexiste et à éradiquer ce fléau pour toujours.

«Nous sommes revenus pour nous mettre à la place des femmes», a déclaré la présidente en annonçant le lancement dans quatre provinces du programme Accompagner, dans le cadre du Plan national d'action contre la violence à caractère sexiste 2020-2022.

Lors de son intervention par conférence vidéo depuis la résidence Olivos, Fernández a plaidé pour faire de l'Argentine une société plus juste qui, a-t-il dit, ne se construit que si nous injectons l'égalité tous les jours et si nous nous efforçons de donner des droits à ceux qui aujourd'hui n'en ont pas.

Le chef de l'État a justifié la lutte sociale que les femmes argentines ont menée ces dernières années pour revendiquer leurs droits et a regretté que le pays ait encore du mal à comprendre que quiconque, quel que soit son sexe, a les mêmes droits.

Nous sommes au 21e siècle et nous ne pouvons pas être distraits par l'inégalité que la société impose dans la violence de genre, qui se manifeste par des gestes d'humiliation, de violence. La solution a deux voies, la prévention et la justice, a-t-il déclaré après avoir noté qu'une femme violée a besoin de reconstruire un espace pour vivre à nouveau.

De même, il a souligné que si la loi Micaela (consacrée à la formation obligatoire à la violence de genre pour tous les agents publics) est éduquée, prévenue et étendue, il y aura une énorme prévention afin que la violence de ce type disparaisse.

Au cours de la rencontre, en présence de la ministre de la Femme, du Genre et de la Diversité, Elizabeth Gómez Alcorta, le programme a été lancé dans les provinces de Chaco, Santa Fe, Buenos Aires et Río Negro.

Le programme est destiné aux femmes et aux personnes de la communauté LGBTI qui sont à risque dans des contextes de violence sexiste à travers un soutien financier pour une période de six mois et un soutien complet. (PL) (Photo: Fichier)