Radio Cadena Agramonte
Vendredi, le 04 Dcembre 2020
Vendredi, le 23 Octobre 2020 - 17:48:13

Cuba prête à commencer l'année scolaire 2020-2021 le 2 novembre



Nacionales

La Havane, 23 oct. - Huit semaines se sont écoulées depuis le retour en classe et Ena Elsa Velázquez, ministre de l'Éducation, a affirmé aujourd'hui que tout ce qui était prévu a été accompli pour terminer l'année scolaire 2019-2020 à temps et avec bonheur et pouvoir commencer prochaine rentrée le 2 novembre dans la majeure partie du territoire national.

Le chef du Ministère de l'Education (MINED) est apparu à nouveau dans la Table Ronde de l'espace radio et télévision pour rendre compte de ce qui a été fait depuis le 1er septembre, du point de vue académique, pour assurer la qualité du processus d'enseignement-éducatif, mais aussi pour préserver la santé des étudiants, des éducateurs et des autres travailleurs de chaque centre éducatif.

Il faut dire: il n'y a pas eu de cas de transmission de Covid-19 dans nos institutions, résultat possible du fait du contrôle strict, du strict respect des mesures hygiéno-sanitaires et de la contribution de chacun, y compris, bien sûr, la famille, il a pointé.

Parmi les leçons que ce cours laisse et seront utilisées à l'avenir, Velázquez a évoqué le diagnostic posé par les enseignants à chaque élève pour connaître ses besoins spécifiques après tant de mois d'absence de l'école, et le système d'évaluation basé, avant tout, d'œuvres intégratives que chaque étudiant a dû présenter et défendre.

De ce qui s'est passé lors de cette dernière étape, le chef du MINED a également souligné la réussite des examens d'entrée à l'enseignement supérieur dans neuf provinces et la municipalité spéciale d'Isla de la Juventud, avec une fréquentation supérieure à 98% et des résultats qui ils devraient être meilleurs que l'an dernier lors du premier appel.

Dans son discours, il a évoqué en particulier les provinces de Ciego de Ávila et de La Havane. Le premier a dû interrompre les cours deux semaines seulement après la reprise des cours, en raison du déclenchement de la pandémie, et la date de retour en classe reste à définir; Dans la capitale, ils travaillent dur pour le faire ce 2 novembre.

Ce sera cinq semaines dont La Havane devra profiter pleinement, pour pouvoir clôturer cette année académique et commencer 2020-2021 le 7 décembre, avec un certain décalage par rapport à la plupart des territoires, mais c'est quelque chose qui, avec la concurrence de tous, il pourrait être résolu au plus fort des prochains mois de février-mars, a-t-il déclaré.

Présente à la Table ronde, Yoania Falcón, directrice provinciale de l'éducation à La Havane, a évoqué l'intense travail préparatoire, les actions constructives globales, les travaux d'entretien et tout ce qui est fait pour créer les conditions qui garantissent un respect rigoureux des protocoles de biosécurité. dans les mille 209 établissements d'enseignement que compte la capitale.

Les réseaux hydrauliques et les installations hydro-sanitaires sont une priorité, et des travaux sont en cours sur l'adaptation des locaux pour transformer tous les espaces possibles en salles de classe, et assurer ainsi la mise à distance physique nécessaire; expliqué. A cela il a ajouté la préparation des enseignants à relever le défi de cette clôture atypique d'une année scolaire, avec pas quelques ajustements et adaptations, qui demandent du talent, de la créativité, du renoncement à soi, de la volonté et du dévouement.

Tout cela existe, ainsi qu'un grand enthousiasme chez nos éducateurs, y compris les près de trois mille qui résident dans d'autres provinces et dans les travaux d'immobilisations et qui sont déjà de retour, avec l'expérience de ces semaines de travail dans les écoles proches de chez eux, auquel ils étaient liés, cela signifiait.

Falcón a estimé que les réunions de parents prévues pour la semaine prochaine étaient vitales dans les préparatifs de la reprise de l'année scolaire 2019-2020 à La Havane, une opportunité pour la famille de s'informer sur l'organisation du processus d'enseignement-éducatif dans chaque école et de dissiper les doutes. ou s'inquiéter.

Le ministre et le directeur de l'éducation de La Havane ont souligné que, si vous travaillez bien, si chacun fait sa part et à l'intérieur et à l'extérieur de l'école, dans tous les scénarios où la vie passe, elle s'accomplit au pied de la lettre est orientée, rien à craindre.

Des milliers d'établissements d'enseignement ouverts depuis le 1er septembre, les mêmes écoles maternelles et semi-maternelles qui ont fourni des services dans la capitale, en témoignent. La Havane peut et pourra y parvenir, avec discipline, responsabilité, exigence, avec l'aide de tous et toujours solidaire de l'école et de la famille, a ajouté Ena Elsa Velázquez.

Déjà à la fin du programme, le ministre a exclu la possibilité que, dans l'enseignement général, comme dans l'enseignement supérieur, l'année académique coïncide avec l'année fiscale ou civile, entre autres raisons, car à ces âges, des vacances d'été complètes L'année scolaire ne serait pas favorable et il n'y aurait pas assez de temps, par exemple, pour la préparation des enseignants et l'année scolaire elle-même, ou pour la vente d'uniformes. (ACN) (Photo: Roberto Garaoica)