Radio Cadena Agramonte
Vendredi, le 04 Dcembre 2020
Lundi, le 26 Octobre 2020 - 17:44:51

Les députés cubains reprendront l'analyse des factures



La Havane, 26 oct.- Les députés à l'Assemblée nationale du pouvoir populaire (Parlement) de Cuba reprennent aujourd'hui l'analyse de quatre projets de loi qui seront soumis pour approbation à sa réunion du 28 octobre.

Réunis de nouveau virtuellement, les législateurs connaîtront les modifications apportées aux propositions de loi sur le service extérieur, la loi sur l'organisation et le fonctionnement du Conseil des ministres, la loi sur la révocation des élus aux organes du pouvoir populaire et la loi du président et du vice-président de la République.

Comme l'a récemment expliqué le député José Luis Toledo, président de la commission des affaires constitutionnelles et juridiques de l'Assemblée, les transformations répondent aux suggestions faites par les parlementaires lors de la session d'étude du 20 octobre.

Les critères reçus via les canaux numériques activés à cet effet ont également été pris en compte, a déclaré Toledo dans l'émission de télévision Mesa Redonda.

La journée de travail de ce lundi peut apporter de nouvelles modifications aux organes normatifs, qui visent à renforcer l'organisation institutionnelle de l'Etat et sa correspondance avec la Constitution actuelle.

Le projet de loi sur le service extérieur est une norme éminemment organique, à travers laquelle tout le contenu lié au sujet est hiérarchisé et organisé, dans un seul organe juridique.

Dans l'intervalle, le projet de loi sur l'organisation du Conseil des ministres réglementera ce qui concerne le fonctionnement du gouvernement de la nation, pour lequel il prévoit, entre autres, les procédures de travail et les pouvoirs de cet organe.

De son côté, le projet de loi de révocation des élus aux organes du pouvoir populaire répond à la nécessité d'actualiser la législation actuelle en la matière et de l'adapter à la Magna Carta, qui conçoit de nouvelles structures et de nouveaux chiffres.

Pendant ce temps, le projet de loi du président et du vice-président régit également le fonctionnement des deux postes, développe les pouvoirs établis par la constitution et prévoit des actions en cas de remplacement, entre autres aspects. (Texte et photo: PL)