Radio Cadena Agramonte
Vendredi, le 04 Dcembre 2020
Vendredi, le 30 Octobre 2020 - 10:25:44

Camagüey et ses jours d'Almacén (partie III)



Camagüey, 30 oct.- L'utilisation créative des plateformes numériques a motivé ce jeudi l'échange des participants à la XXX édition du Salon Audiovisuel El Almacén de la Imagen, avec le Chilien Vittorio Farfán, cinéaste et chroniqueur pour le magazine Séptimo Arte.

Le créateur a répondu à plusieurs questions dans un dialogue en ligne animé par le réalisateur de Camagüey Alberto Santos, parmi lesquelles celui de décrire le cinéma comme un phénomène physique.

En tant que créateur de jeux vidéo, il a souligné l'importance de la direction artistique dans toute œuvre et a encouragé ceux qui entrent dans le monde audiovisuel à prendre des risques afin de créer une esthétique personnelle et captivante.

De ses expériences d'enseignant dans un atelier de cinéma avec des adolescents qu'il enseigne au Chili, il a raconté ses intentions d'atteindre le naturel sans tomber dans l'enseignement des spécialités cinématographiques, «car raconter des histoires ou voir le développement de la manifestation depuis le début c'est plus productif.

«Ces générations ont l'audiovisuel comme langage de tous les jours», a-t-il dit, elles sont donc prêtes à comprendre les récits contemporains ou à utiliser les ressources technologiques disponibles pour créer.

Les projections des œuvres en compétition lors de l'événement pour jeunes cinéastes parrainé par l'Association Hermanos Saíz à Camagüey, ainsi que les matériaux des éditions précédentes, constituent des espaces importants de l'événement qui remet ses récompenses ce 30 octobre. (Diosmel Galano Oliver / Radio Camagüey) (Photo: Profil sur Fb d'El Almacén de la Imagen)