Radio Cadena Agramonte
Vendredi, le 22 Janvier 2021
Mercredi, le 25 Novembre 2020 - 12:24:16

Fidel, un homme du peuple avec une âme d'athlète



La Havane, 25 nov.- Défenseur du sport comme droit du peuple et principale source d'inspiration des triomphes de Cuba au cours des 60 dernières années, Fidel Castro Ruz constitue une présence indélébile dans le mouvement sportif de l'île.

Son immense héritage sera présent dans chaque médaille remportée, celle que nous n'oublierons jamais, a souligné Ana Fidelia, double championne du monde d'athlétisme.

Le leader de la révolution cubaine, en tant qu'homme du peuple à l'âme d'athlète, a toujours été proche des athlètes d'une petite nation qui, petit à petit, est devenue un géant sur la scène internationale.

Aimé par un peuple qui a appris à suivre son exemple, il a gagné la sympathie et l'affection de chaque athlète cubain qui, avec ses résultats, a rendu sa brillante idée d'amener le sport aux quatre coins du pays.

Sans lui, il aurait été très difficile d'obtenir les médailles olympiques et mondiales que le mouvement sportif d'une île respectée dans le monde affiche aujourd'hui fièrement pour avoir des représentants tels qu'Alberto Juantorena, Teófilo Stevenson, Ana Fidelia elle-même ou Javier Sotomayor.

Ils sont, avec beaucoup d'autres qui ont rendu gloire à Cuba dans des scénarios de compétition différents, sont le fruit d'une révolution qui a vu la naissance de l'Institut national des sports, de l'éducation physique et des loisirs (INDER) le 23 février 1961.

Il y a eu la main de Fidel, comme ce fut le cas avec l'élimination du professionnalisme en 1962, pour céder la place à l'activité physique comme le droit du peuple, une masse massive qui des années plus tard et porte encore ses fruits aujourd'hui.

Sa passion et la conviction qu'il s'agit d'une activité qui se doit d'être accessible à tous, ont encouragé ses actions dans ce domaine.

Améliorer la qualité de vie et la culture de la population grâce à des stratégies visant à promouvoir et à développer l'habitude de pratiquer l'exercice physique des enfants aux personnes âgées, était une maxime établie à partir de leur souci constant.

Notre Révolution a établi le principe que le sport est un droit du peuple, auquel nous pourrions ajouter que le sport est aussi un devoir du peuple, a-t-il dit à cet égard.

La politique sportive du pays vise également à développer les qualités physiques et sportives de ces enfants et jeunes particulièrement doués pour le sport, afin de développer au maximum ces capacités à des fins de compétition, a-t-il ajouté, concernant une autre nuance de secteur avec lequel il a conçu. vision intégrative.

Aujourd'hui, alors que nous vivons le quatrième anniversaire du passage à l'immortalité, le leader incontesté de l'œuvre qui a placé Cuba sur la scène sportive mondiale du fait de la notoriété de ses enfants les plus humbles est confirmé. (Texte et photo: Jit)