Radio Cadena Agramonte
Mardi, le 26 Janvier 2021
Jeudi, le 26 Novembre 2020 - 11:39:26

Des producteurs agricoles des États-Unis veulent accroître les échanges avec Cuba



La Havane, 26 nov.- Des producteurs agricoles des États-Unis veulent accroître leurs échanges commerciaux avec Cuba sous la prochaine administration du démocrate Joe Biden. Ce dernier a promis d'inverser la politique du gouvernement de Donald Trump à l’égard de Cuba.

Le site Agri-Pulse a indiqué ce mercredi que, sur la base des déclarations de Biden concernant la suppression des restrictions imposées par Trump, les groupes agricoles nord-américains espèrent que leurs membres bénéficieront d'un accroissement des échanges avec Cuba. Le secteur agricole nord-américain souhaite que notre pays fasse à nouveau de gros achats de riz, de blé, de maïs et de soja. Il a commencé à sembler que cela pourrait être possible vers la fin de l'administration de Barack Obama (2009-2017), mais cela s'est arrêté en 2017, signale Agri-Pulse.

«Je vois une nouvelle administration et c'est un nouveau jour. Nous mettons de nouvelles semences en terre avec une nouvelle administration et nous cherchons une bonne récolte», a déclaré à Agri-Pulse l'agriculteur et homme d'affaires Doug Keesling, membre de la Commission du blé du Kansas.

Pour sa part, Paul Johnson, président de la Coalition agricole nord-américaine pour Cuba, a déclaré que la plus grande des Antilles importe chaque année environ deux milliards de dollars de produits agricoles, mais que les Etats-Unis, malgré leur proximité géographique, ne fournissent que 10 % de cette demande.

Les associations étasuniennes du blé estiment que Cuba devrait acheter la majeure partie de ses importations de blé aux États-Unis, et regrettent que notre pays doive les faire venir d'Europe et du Canada.

De même, la présidente de la Fédération du riz, Betsy Ward, a déclaré qu'ils ont une politique de longue date de soutien au rétablissement du commerce et des voyages normaux entre les deux nations et qu'ils espèrent travailler avec l'administration Biden et le Congrès pour restaurer ce marché.

Le site d'information agricole a indiqué que de nombreuses restrictions imposées par Trump pourraient être levées presque immédiatement par Biden. Agri-Pulse a pourtant averti que le changement clé de la politique commerciale agricole nécessitera une action du Congrès.

Une loi adoptée en 2000 permet aux États-Unis d'exporter des produits agricoles vers Cuba, mais exige un paiement en espèces à l'avance.

C'est pourquoi Steve Mercer, porte-parole des associations du blé, a déclaré que la capacité à offrir des crédits aux Cubains sera la clé de l'expansion du commerce, puisque les États-Unis sont actuellement moins compétitifs que d'autres pays qui offrent cette option.

Le chef de la Coalition des producteurs agricoles pour Cuba a déclaré qu'il s'attendait au moins à ce que l'administration Biden résolve les complications commerciales avec Cuba établies par l'administration actuelle, et que la dure rhétorique anti-cubaine cesse de couler de la Maison Blanche. (RHC)