Radio Cadena Agramonte
Lundi, le 18 Janvier 2021
Vendredi, le 27 Novembre 2020 - 10:37:20

Cuba appelle les jeunes à transformer le monde à partir d'Internet



La Havane, 27 nov.- Le ministre cubain des Affaires étrangères, Bruno Rodriguez, a appelé ce jeudi les jeunes à développer leurs luttes pour un monde meilleur sur les réseaux sociaux.

A la clôture de la rencontre virtuelle internationale «Idées qui sont des drapeaux», le chef de la diplomatie a dénoncé ce qu'il a appelé la nouvelle répartition impérialiste du monde entre les plateformes mondiales qui possèdent des réseaux numériques pour dominer les données personnelles, manipuler l'information, générer des conflits d'intérêts politiques et promouvoir la haine et la division.

Il a expliqué comment la pandémie de Covid-19 a accéléré le processus de numérisation mondiale et il a fait référence à l'asymétrie actuelle dans la région latino-américaine en termes de faible production de contenus propres et de forte présence des utilisateurs d'Internet.

Il a également dénoncé le financement par les États-Unis de laboratoires scientifiques visant à semer la fragmentation sociale dans les pays.

Dans ce sens, il a insisté pour générer une stratégie de communication avec rigueur, pour lutter simultanément dans les rues, les places et les réseaux, et pour se mobiliser avec conviction dans les sphères physiques et numériques.

«Il est urgent de lutter pour que les Etats exercent leur souveraineté dans le cyberespace et pour une véritable démocratisation des réseaux », a souligné le ministre des Affaires étrangères.

Bruno Rodríguez a signalé que  les peuples et les jeunes doivent créer et articuler des relations avec les forces politiques, les mouvements sociaux, les organisations de gauche et progressistes, et les gouvernements, pour contester le pouvoir à la droite.

Il a également appelé au partage des pratiques et des expériences de résistance, ainsi que des outils de lutte politique.

«Les jeunes ont historiquement été les protagonistes des changements en faveur du progrès, c'est à vous de faire face au phénomène pour atteindre l'équilibre dans le monde», a-t-il souligné.

Dans son discours, le ministre des Affaires étrangères a souligné la contribution extraordinaire du leader historique de la Révolution cubaine, Fidel Castro, à la libération et contre l'impérialisme, le capitalisme et la guerre.

«Rendre hommage à Fidel Castro, c'est étudier sa pensée émancipatrice, transformer l'action et appliquer son héritage face aux défis pressants de l'humanité», a-t-il déclaré.

Depuis ce 24 novembre, la rencontre organisée par la Ligue des jeunes communistes de Cuba a analysé les propositions pour faire face aux défis actuels, et a défendu la solidarité, l'anti-impérialisme et l'anti-néolibéralisme.

Le président vénézuélien Nicolás Maduro a également participé à la cérémonie de clôture virtuelle, soulignant le rôle des nouvelles générations dans les changements profonds des sociétés et assurant: «Un monde meilleur est possible, nécessaire et nous allons y parvenir». (RHC)