Radio Cadena Agramonte
Samedi, le 27 Fvrier 2021
Jeudi, le 21 Janvier 2021 - 11:29:20

Le Venezuela propose de maintenir le pont humanitaire avec le Brésil



Caracas, 21 jan.- Le ministre des Affaires Étrangères du Venezuela, Jorge Arreaza, a proposé de réaliser des tables de travail sur des thèmes techniques pour assurer la continuité du pont humanitaire établi avec le Brésil en raison de la situation pandémique dans ce pays- a signalé une source diplomatique-.

Jorge Arreaza a eu une rencontre par vidéoconférence avec des représentants des syndicats brésiliens, qui ont remercié le gouvernement vénézuélien de sa solidarité pour le don de bouteilles d’oxygène destinées à soutenir les services d’assistance médicale  de l’État d’Amazonas, fortement touché par l’impact de la pandémie du Covid-19.

'Le Brésil est un peuple frère (...), nous devons coordonner des actions qui ont un impact réel sur nos peuples ; notre préoccupation est la vie de ces frères latino-américains et si nous pouvons sauver des vies ce sera mieux pour tous a précisé le chef de la diplomatie vénézuélienne, dans des déclarations rapportées par le ministère des Affaires Étrangères dans un communiqué de presse.

Après coordination avec les autorités régionales, mardi soir, les premiers camions transportant des bouteilles d’oxygène envoyées par le Venezuela sont arrivés dans la ville brésilienne de Manaus pour pallier le déficit de ce gaz médicinal face à la nouvelle vague de contagions du coronavirus.

Dès le début de la pandémie, le gouvernement vénézuélien a exhorté l’exécutif brésilien à prendre des mesures conjointes pour faire face à l’urgence sanitaire.

Dans une lettre envoyée à son homologue Ernesto Araújo en août 2020, Jorge Arreaza a insisté sur l’importance de coordonner des stratégies pour contenir la pandémie de Covid-19 à la frontière binationale.

'Nous insistons sur le fait qu’il est temps de renoncer aux attitudes, à l’arrogance, aux différences; (...) le droit international oblige également les nations à coopérer, surtout dans les situations d’urgence', a souligné le ministre des Affaires étrangères dans la lettre. (Prensa Latina)