logo

New Delhi, 28 mar.- Environ 400 personnes meurent chaque année en Inde par des attaques d'éléphants, des animaux de plus en plus menacés par la perte de leur habitat, a indiqué lundi The Times of India.

Selon les données officielles publiées par le journal, au cours de l'année fiscale 2012-2013, 422 Indiens ont été tués ; en 2013-2014, ce chiffre était de 413 ; et en 2014-2015 le nombre a diminué de 391.

L'État du Bengale-Occidental a été le plus touché avec 227 morts depuis la mi-2012 jusqu'en 2015, suivie par l'Odisha et l'Assam avec 220 respectivement.

Les États de Jharkhand (169), Tamil Nadul (133), Karnataka (108) et Chhattisgarh (77) sont les prochains sur la liste.

Plusieurs groupes environnementaux estiment que la perte et la fragmentation de l'habitat sont les principales causes des attaques d'éléphants en Inde, car cela elle les oblige à chercher de la nourriture ou de se déplacer dans les zones peuplées par les humains.(PL)



Comments


Your email will not be published *