logo

Caracas, 24 nov.- Le rapport présenté par la mission électorale de l'Union européenne met en échec les tentatives de discréditer les élections du 21 novembre au Venezuela, a déclaré le vice-ministre des Politiques antiblocage, William Castillo.

Lors de la présentation de l'avis préliminaire sur le processus d'observation mardi, la chef de la délégation de l'UE, Isabel Santos, a reconnu la mise en place de meilleures conditions pour le développement des élections régionales et municipales, par rapport aux événements précédents.

L'eurodéputé a considéré la directive du Conseil national électoral (CNE) désignée en 2021 comme la plus équilibrée des 20 dernières années, qui contribue à susciter la confiance dans la vie politique du pays, en plus de mettre en évidence les améliorations techniques adoptées à partir du dialogue avec les différents secteurs.

En ce sens, le vice-ministre Castillo a qualifié le rapport de gifle aux prétentions du gouvernement des États-Unis de discréditer les résultats émanant des sondages, au détriment de la participation démocratique du peuple vénézuélien.

«C'est une gifle à la déclaration d'hier (ce lundi) du département d'Etat, car elle (Santos) n'a pas dit qu'il y avait eu fraude ici, ni élection illégitime», a souligné le vice-chef du ministère de l'Economie et Finances dans les déclarations au Venezuela. de la télévision.

Il a ajouté que la décision de l'UE, en quelques minutes, a rejeté la position interventionniste du gouvernement américain et de ses opérateurs politiques au Venezuela et dans la région, rejetant tout soupçon d'illégitimité dans le processus électoral.

Castillo a également estimé que les conclusions préliminaires des observateurs européens entérinaient la fiabilité du système électoral et valorisaient positivement le travail effectué par le CNE lors des élections de dimanche dernier.

Dans ses déclarations, Isabel Santos a réaffirmé le caractère indépendant, neutre et impartial de la mission de l'UE au Venezuela, qui a travaillé conformément au code de conduite et aux normes de respect des lois et de la souveraineté de la nation sud-américaine, a-t-il souligné.

L'eurodéputé a ajouté que le rapport final sera présenté en janvier prochain, et a également rejeté toute tentative d'utiliser les informations préliminaires comme objet d'instrumentalisation politique ou en faveur d'intérêts partisans.

Plus de huit millions de Vénézuéliens se sont rendus aux urnes le 21 novembre, avec une participation supérieure à 42% des listes électorales, pour élire les 23 gouverneurs et 335 maires du pays, en plus des membres des assemblées législatives et des conseils régionaux. municipal. (PL)



Comments


Your email will not be published *