Radio Cadena Agramonte
Vendredi, le 23 Avril 2021
Samedi, le 20 Fvrier 2021 - 12:28:29

Le venin d'un escargot de mer pourrait être utilisé pour traiter le paludisme grave



Washington, 20 février - Une étude suggère que les conotoxines, présentes dans le venin du conus nux - une espèce d'escargot de mer - pourraient traiter le paludisme grave, publie le Journal of Proteomics.

Selon l'article, la recherche ouvre une nouvelle voie aux thérapies contre les formes les plus sévères de la maladie.

Cela est dû à la persistance de la cytoadhésion des érythrocytes infectés, malgré le fait que les parasites dans les globules rouges soient morts.

Les conotoxines - disent les experts - ont la capacité de perturber les interactions protéine-protéine et protéine-polysaccharide.

La stabilité moléculaire, la petite taille, la solubilité, l'administration intraveineuse et l'absence de réponse immunogène font des conotoxines d'excellents candidats pour la thérapie de blocage, a détaillé la publication du Journal of Proteomics.

De même, l'interruption des interactions protéine-protéine par les conotoxines est une extension de leur action inhibitrice connue sur de nombreux canaux et récepteurs ioniques.

L'Organisation mondiale de la santé utilise le terme de paludisme grave en cas de diminution du niveau de conscience, de signes neurologiques, de dysfonctionnement rénal, de choc / hypotension, de saignement, de coagulation intravasculaire disséminée, d'ictère, d'œdème pulmonaire, d'hypoxie et d'acidose. (PL)