Radio Cadena Agramonte
Vendredi, le 23 Avril 2021
Jeudi, le 25 Fvrier 2021 - 11:55:46

Science et innovation également en fonction du développement énergétique et minier à Cuba



La Havane, 25 février.- Les contributions que la science et l'innovation ont apportées au développement économique et social du pays sont incontestables. Ce n'est pas par hasard que cela a été défini par le président de la République, Miguel Díaz-Canel Bermúdez, comme l'un des trois piliers sur lesquels repose la construction du système de gestion du gouvernement cubain.

Le plus grand défi, aujourd'hui, continue d'être de l'étendre et de tirer parti de son potentiel dans tous les secteurs et régions du pays. Et dans ce but, le Chef de l'Etat a animé la première séance de travail au Palais de la Révolution avec des directeurs du ministère de l'Énergie et des Mines, ainsi qu'avec des scientifiques et experts des centres de recherche liés à ce secteur stratégique. Une pratique qui va progressivement s'étendre à d'autres portefeuilles.

Comme le président l'a rappelé au cours de la séance de travail, à laquelle ont également participé le Premier ministre, Manuel Marrero Cruz, et les vice-premiers ministres, le commandant de la Révolution Ramiro Valdés Menéndez et Inés María Chapman Waugh - ce type d'échange a ses origines au milieu de l'épidémie provoquée par le Covid-19, qui a permis de mettre en œuvre et de valider ce système de gestion gouvernementale de manière plus intense et d'agir à partir de différents domaines face à un problème aussi complexe.

Plus d'une cinquantaine de réunions ont eu lieu depuis, et cette performance conjointe - a reconnu le Président de la République - a été essentielle pour obtenir les résultats de la confrontation avec la maladie, supérieurs à ceux de la région des Amériques.

Plus tard, a-t-il dit, cette pratique a été étendue au programme de souveraineté alimentaire et nutritionnelle. Le but est de continuer à progresser dans les secteurs les plus divers pour créer progressivement une plus grande culture dans ces domaines et renforcer le système de travail.

En guise de récit, Díaz-Canel a souligné qu'à «Cuba, après le triomphe de la Révolution, il y a eu une politique active de la connaissance, menée par la pensée et l'action de Fidel».

Là où c'est le plus nécessaire, la science et l'innovation doivent continuer à être appliquées, définies comme l'un des trois piliers de la gestion gouvernementale à Cuba. C'est un autre des grands défis auxquels le pays est confronté après avoir pour objectif d'avancer dans le développement économique et social, également avec la force des connaissances de nos professionnels et l'intelligence collective qui soutient la Révolution depuis plus de 60 ans. (Présidence de Cuba) (Photo: Estudios Revolución )