Radio Cadena Agramonte
Vendredi, le 23 Avril 2021
Samedi, le 27 Fvrier 2021 - 10:22:11

Le Conseil d'État approuve le décret-loi sur le bien-être animal à Cuba



La Havane, 27 février.- Dans l'après-midi de ce vendredi, le Conseil d'État de la République de Cuba s'est réuni dans le but d'évaluer les questions inscrites à son programme de travail pour la période en cours.

En correspondance avec le calendrier législatif, cet organe a approuvé le décret-loi sur le bien-être animal, qui entrera en vigueur quatre-vingt-dix jours après sa publication au Journal officiel de la République.

Cette disposition normative établit les obligations des institutions et des personnes physiques en matière de protection et de soin des animaux, et contribuera à sensibiliser la population au respect et à l'appropriation responsable de ceux-ci. Au cours de l'analyse du projet, l'action historique de la Révolution en faveur de la défense des animaux a été reconnue, avec une large base juridique, qui atteint désormais un rang réglementaire supérieur.

Les membres du Conseil d'État ont évoqué la transparence de la consultation des citoyens et des différentes institutions pour la conformation définitive du texte, en même temps qu'ils ont exprimé leurs opinions sur diverses questions contenues dans les articles, avant son approbation souveraine.

Lors de son discours, le Président de la République a souligné l’importance du décret-loi moderne, tempéré avec le Cuba d’aujourd’hui et fruit du dialogue avec la population, comme reflet fidèle de notre démocratie socialiste. Le Conseil des ministres, dans un délai pouvant aller jusqu'à quatre-vingt-dix jours ouvrables à compter de l'approbation du décret-loi précité, publiera son règlement.

Lors de cette session, le Conseil d'Etat a évalué le respect de l'Accord n ​​° 121 de l'organe législatif, du 21 octobre 2020, par lequel, compte tenu de la situation difficile générée par le Covid-19, il a été décidé de ne pas mener le processus de remise des délégués comptés à leurs électeurs l'année dernière.

Aussi par cet accord et pour compléter ce qui précède, les délégués ont été libérés de leurs fonctions et les assemblées municipales du pouvoir populaire et les conseils populaires ont été chargés de mener des actions visant à renforcer les liens entre ces représentants et leurs électeurs.

Les membres du Conseil d'État ont convenu que les actions menées permettaient aux délégués du pouvoir populaire de maintenir une participation plus active dans les circonscriptions, de parvenir à une plus grande interaction avec la population et de résoudre rapidement les problèmes. (Avec des informations du Parlement cubain) (Photo: Tony Hernández Mena / ANPP)