Radio Cadena Agramonte
Samedi, le 12 Juin 2021
Mercredi, le 07 Avril 2021 - 11:05:16

Vilma est un pays qui évolue



Par Dania Díaz Socarrás / Radio Cadena Agramonte.

91e anniversaire de la naissance de Vilma Espín Guillois


Être l'épouse de l'un des hommes les plus importants d'un pays peut sembler très facile, dans de nombreux endroits c'est et il suffit que les dames marchent main dans la main avec leurs honorables maris, assistez événements réseaux sociaux dans lesquels ils s'impliquent à peine et font toujours la une des journaux.

Mais une femme cubaine, une vraie cubaine, n'accomplit pas cet acte d'omission d'elle-même, surtout si elle est une cubaine qui s'est battue autant que n'importe quel homme, fusil à la main, dans la ville et dans les montagnes pour la patrie libre qui plus tard a eu la chance de vivre et de conduire.

Vilma Espín Guillois , la femme née le 7 avril 1930, n'a pas mis fin à sa lutte contre le triomphe révolutionnaire. Elle savait que la révolution pour les femmes et les familles cubaines ne faisait que commencer là-bas et cette cause l'a menée pendant qu'elle vivait et la conduit toujours par l'exemple.

Aujourd'hui, si vous demandez à une Cubaine qui était cette femme, elle parlera des crèches, de la Fédération des femmes cubaines, des nombreuses filles de cette terre qui travaillent n'importe où, avant de dire qu'elle était l'épouse de Raúl Castro Ruz.

Je pourrais vous parler du chauffeur de camion, du gros opérateur d'équipement, de l'ingénieur, du scientifique, du dirigeant politique ou gouvernemental, de la femme habilitée dans l'un de ces métiers et professions considérés comme «masculins» et même de celle qui commande la maison.

À Vilma, et à Fidel, qui l'a tant soutenue, nous devons qu'aujourd'hui nous pouvons aller sur n'importe quel lieu de travail et demander un emploi avec le plein droit de présenter un programme qui doit être valorisé comme les autres, jamais désavantagé, travailler pour un salaire égal à celui d'un homme exerçant la même profession.

On lui doit aussi, bien sûr, la protestation quand un machiste - encore un survivant - tente de lacérer notre chemin car c'est elle qui a commencé en 1959 l'évolution dont nous parlons tant maintenant, le combat pour l'égalité des chances et en a créé les conditions.  C'est pourquoi il a fait la une des journaux.

Son exemple de femme imparable, toujours active, toujours vivante et avec quelque chose à dire au nom des autres, avec la douceur qui n'a jamais nui à son caractère, avec le respect de tout un peuple, doit nous accompagner chaque jour pour continuer à être la cubaine les femmes, par nous-mêmes, une Révolution dans la Révolution. (Photos: archive)