Radio Cadena Agramonte
Samedi, le 12 Juin 2021
Lundi, le 12 Avril 2021 - 11:17:11

Jardins d'enfants et gratitude éternelle



Par Gladys Dailyn Morera Cordero / Radio Cadena Agramonte.

60e anniversaire de la création des crèches à Cuba

Cette année, alors que les crèches à Cuba atteignent les soixante ans de leur création, des moments inoubliables et heureux liés à mon enfance me viennent à l'esprit que j'évoque aujourd'hui.

Pour des milliers de mères qui travaillent - comme moi - c'est une vraie garantie de savoir que nos enfants, en plus de l'éducation, reçoivent dans ces lieux beaucoup d'amour, de bonheur, de santé, de bonnes habitudes et de connaissances de base.

Il est vraiment gratifiant de voir que les éducateurs des écoles maternelles, rien qu'en y arrivant, mettent de côté les problèmes personnels pour se donner aux enfants avec la seule et suprême satisfaction de les voir heureux.

Ce sont ces mêmes petits qui sont devenus un jour enseignants, médecins, ingénieurs, scientifiques et autres professionnels au service de la Nation, exprimant avec fierté: Elle était ma  « maîtresse » dans le cercle!

Par conséquent, la journée devient spéciale pour reconnaître ces personnels et exprimer la plus profonde gratitude pour tant d'heures de soins pendant que les mères restent à l'écart des autres tâches, et nous savons que les bébés sont protégés et heureux.

Félicitations à ceux qui dirigent ces centres éducatifs avec responsabilité et dévouement, car ils savent qu'ils ont entre leurs mains la chose la plus précieuse dans de nombreux foyers: nos «princes nains».

Dans cette étape difficile, marquée par la pandémie de COVID-19, les crèches ont fait leurs preuves en s'occupant et en éduquant les enfants afin que les mères liées à des postes indispensables puissent continuer à être actives sur le lieu de travail. 

Je suis sûr qu'une expérience aussi complexe a contribué au renforcement de ces institutions, il y a donc plus qu'assez de raisons de célébrer ce 10 avril les six décennies de sa création grâce au commandant en chef Fidel Castro Ruz et Vilma Espín, éternel président de la Fédération des femmes cubaines.

Beaucoup de mères aspiraient sûrement, autant que moi, à déguiser leurs enfants en médecins ou en policiers, comme cela se produit habituellement chaque année à cette date, mais le destin voulait que l'initiative vienne de chez eux et, accessoirement, encore une fois, d'honorer ceux qui depuis. ces travaux risquent leur vie face à la pandémie.

Je sais que les  « messieurs » aspirent à partager cette journée avec l'ensemble des inscriptions du cercle, mais ils savent que maintenant la distance - dans le cas de certains - est importante pour se retrouver plus tard et partager tous ensemble.

Et ce sont ces  « maisons magiques » où les bébés grandissent par amour et tendresse car ce sont d'excellents endroits pour se faire des amis, apprendre, grandir, s'entraîner ...

La trajectoire a été longue, marquée par une amélioration constante et un amour infini, et je peux vous assurer que le meilleur des résultats est palpable chez des milliers de Cubains - transformés en bons hommes et femmes - qui un jour ont traversé les couloirs d'un cercle enfantin. (Photos: Archive et l'auteur)