Radio Cadena Agramonte
Samedi, le 12 Juin 2021
Mardi, le 04 Mai 2021 - 11:24:17

Le Congrès de pensée notre mémoires des Romerías de mayo siège en ligne



Holguín, 4 mai .- Avec la conférence  «Paroles aux intellectuels dans une perspective historique » , donnée par l'historien et chercheur Eduardo Torres Cueva, président de la Société culturelle José Martí et directeur du Bureau du programme Martiano, par Streaming Cuba, a commencé ce lundi via en ligne et jusqu'à demain le Congrès de pensé notre mémoire, dans le cadre des Romerías de Mayo à Holguín , qui cette fois ne se tiennent pas en personne en raison des limitations imposées par le COVID-19.

Le Prix national des sciences sociales 2000 et de l'histoire 2005 a également remercié le dialogue opportun avec les jeunes et précisé les éléments fondamentaux de la mémoire historique et l'opportunité des nouvelles générations en disposant d'un important corpus de recherche qui soutient l'empreinte du pays.

L'histoire doit être reconstituée périodiquement à partir des préoccupations d'une génération, à laquelle peuvent se poser des questions que la génération précédente n'a peut-être pas eues, mais ne peuvent pas être vécues sans mémoire, a-t-il ajouté à l'ouverture de l'événement, qui est transmis à partir de plateformes numériques.

Torres Cuevas a souligné la grande Révolution culturelle menée à Cuba après 1959, initiée par la campagne d'alphabétisation, parmi de nombreuses autres actions qui ont contribué à faire prévaloir la culture nationale, soulignant dans ce contexte le discours Paroles aux intellectuels, prononcé par le leader historique. de la Révolution cubaine, Fidel Castro Ruz, en juin 1961, où il a réaffirmé le caractère inclusif du projet culturel de la nation.

Connu pour être l'épine dorsale des Romerías de mayo, le Congrès se développera  ses espaces à partir de Telegram et WhatsApp, avec des débats de forum et des moments d'analyse d'enquêtes, profitant des possibilités de dialogue permanent des réseaux, sans perdre espace de retour d'expérience qu'un espace comme le Memoria propose chaque année.

«Les organisations de créateurs, contrepartie de l'institution ? » Sera également analysée, avec Elmo Hernández, président de la Fondation Ludwig de Cuba et du Conseil consultatif du ministre de la Culture, Rafael González, président de l'Association Hermanos Saíz (AHS ), Yosvany Montano, professeur à l'ISA et membre de la direction nationale de l'AHS, et Yuleydis González, professeur à l'Université de Granma,

Également inclus dans le programme,  « Mondialisation et diversité et défis et opportunités » , avec le philosophe mexicain Fernando Buen Abad, le chercheur Ada Lescay, le troubadour vénézuélien José Delgado et Iramís Rosique Cárdenas, spécialiste du chapitre cubain du Réseau des intellectuels en Défense de l'humanité.

En même temps, ils incluent comme thèmes: «L'art et la critique sociale. Principes, outils, limites », avec le critique Maikel José Calviño, Ernesto Teuma, membre du groupe d'édition La Tizza, Esvin Alarcón Lam, plasticien guatémaltèque et le chercheur Alejandro Castro Rodríguez, professeur à l'Université centrale de Las Villas.

Le Congrès est également dédié aux 60 ans de Paroles aux intellectuels , aux six décennies de l'Union nationale des écrivains et artistes de Cuba (UNEAC) et aux 35 ans de l'AHS fondée, pour leurs contributions à la recherche et au développement des jeunes projets dans le pays.

Des intellectuels et des artistes exceptionnels ont intégré le jury du Congrès dans différentes versions et d'autres ont donné des conférences principales, telles que Eusebio Leal, Pedro Pablo Rodríguez, Fernando Martínez Heredia, Graziella Pogolotti, Adelaida de Juan, Luis Álvarez, José María Vitier et Virgilio López Lemus . (Texte: ACN) (Photo: Journal ¡Ahora! )