Radio Cadena Agramonte
Jeudi, le 29 Juillet 2021
Vendredi, le 11 Juin 2021 - 10:52:33

Bruno Rodríguez: La décision du système bancaire est essentielle pour protéger l'économie.



La Havane, 11 juin.- Bruno Rodríguez Parrilla, ministre des Affaires étrangères de Cuba, a soutenu la décision annoncée par la Banque centrale d'arrêter temporairement le dépôt d'espèces en dollars américains dans les institutions financières nationales, une mesure qu'il a qualifiée d'indispensable et de protection des l'économie cubaine.

A travers un message sur son profil officiel sur Twitter, le ministre des Affaires étrangères a évoqué le contexte politique et économique actuel, marqué par l'extrême intensification du blocus économique, financier et commercial du gouvernement américain contre Cuba, qui rend indispensable l'adoption de cette et d'autres étapes.

Il a également souligné que la décision protège l'économie cubaine, ce qui est nécessaire tant que persisteront les agressions et le siège économique qui tentent d'empêcher le développement de la plus grande des Antilles.

La décision du système bancaire national d'arrêter temporairement l'acceptation des dépôts en espèces en USD est une mesure essentielle pour protéger l'économie, tant qu'il existe des obstacles imposés par le blocus pour les utiliser à l'étranger, a écrit Rodríguez Parrilla sur le réseau social.

Ce jeudi, dans l'espace informatif Table Ronde, il a été expliqué qu'il s'agit d'une mesure de protection qui s'applique uniquement aux espèces, pas aux comptes existants.

À compter du 21 juin, les institutions cubaines cesseront donc temporairement de déposer des devises américaines en espèces, bien que les transferts et les dépôts d'autres devises librement convertibles subsistent.

La mesure est due en grande partie au fait que le système bancaire cubain, compte tenu des limites du blocus américain, a restreint les possibilités de dépôt des billets collectés dans le pays des Caraïbes dans les banques internationales.

Il est arrivé à une situation dans laquelle il est difficile de trouver des institutions internationales qui reçoivent ou traitent la monnaie en raison de son lien avec les États-Unis et des mesures imposées à Cuba par le blocus nord-américain. (Texte : ACN) (Photo : Fichier)