Radio Cadena Agramonte
Samedi, le 18 Septembre 2021
Jeudi, le 22 Juillet 2021 - 11:32:29

Les États-Unis font pression sur les pays tiers dans le cadre de leur croisade anti-cubaine



La Havane, 22 juillet.- La pression des États-Unis sur des pays tiers pour inciter à des condamnations envers Cuba prouve le désespoir du gouvernement nord-américain dans sa croisade contre l'île.

Le directeur latino-américain du ministère cubain des Affaires étrangères, Eugenio Martínez, a accusé le pays du nord d'être un acteur fondamental dans la fabrication des conditions, l'instigation et le financement des émeutes signalées dans la nation des Caraïbes le 11 juillet.

Conformément à cette plainte, le ministre des Affaires étrangères Bruno Rodríguez a publié une déclaration commune condamnant La Havane et a tenu le Département d'État responsable de sa rédaction pour la promouvoir dans les États membres de l'Organisation des États américains.

Via le réseau social Twitter, Rodríguez a appelé le secrétaire d'État américain, Antony Blinken, à reconnaître ou à démentir les pressions exercées sur les pays tiers à cette fin.

Ce document prouve que les pressions sont systématiques et avec peu de succès, ce qui les conduit au désespoir, a déclaré le chef de l'Amérique latine du ministère cubain des Affaires étrangères sur le réseau social Facebook.

Travaillant dans le noir avec coercition et peu de résultats, les États-Unis cherchent à ajouter des pays à leur croisade anti-cubaine, pour générer de l'instabilité, a-t-il déclaré.

Cependant, a-t-il ajouté, 19 pays d'Amérique latine et des Caraïbes ont demandé en cinq jours la fin du blocus contre le pays antillais.

La déclaration publiée par les autorités cubaines appelle au respect et à la liberté de la population de l'île tout en omettant le vandalisme signalé lors des émeutes.

Le texte exige que le gouvernement de La Havane respecte les droits et libertés ainsi que la libération des détenus.

Cependant, il ne mentionne pas la campagne générée sur les réseaux sociaux pour générer le chaos, une opération que les autorités cubaines elles-mêmes ont qualifiée de terrorisme médiatique organisé depuis les États-Unis avec la participation du gouvernement de Floride. (PL)