Cuba, Argentine, exposition

Une exposition reflète les liens d'amitié entre Cuba et l'Argentine (+Photos)


Buenos Aires, 12 octobre - L'exposition Con Cuba en la mirada a été inaugurée aujourd'hui dans cette capitale, dans le cadre d'un programme d'activités visant à célébrer la culture de la nation caribéenne et ses liens avec l'Argentine.

Plus d'une douzaine d'œuvres de neuf artistes des deux pays font partie de l'exposition qui peut être visitée jusqu'à lundi prochain à la Casa de la Amistad Argentino-Cubana (Maison de l'amitié argentino-cubaine).

https://www.radiohc.cu/articles/cropped/Qny3-77085710-expo2.jpg

Dans des déclarations à Prensa Latina, le commissaire Jorge Antonio Mourelle a expliqué qu'il s'agissait d'un projet dont on rêvait depuis longtemps et qui réunissait des créateurs de peuples jumelés tout au long de l'histoire.

Mourelle, qui est également enseignant, présente ses sculptures Armonía para dos et Cimarrón (Harmonie pour deux et Cimarrón).

Je pense à cette dernière depuis de nombreuses années parce que j'ai ressenti le besoin de rendre hommage aux esclaves noirs qui ont été emmenés de force par les colonisateurs à Cuba et qui ont subi de nombreuses souffrances, explique-t-il.

La bouche, le sein de la femme, l'œil et d'autres symboles représentent les mal nommés cimarrones, un concept utilisé pour parler des animaux qui s'enfuient de leurs maîtres et deviennent sauvages. La structure en bois fait référence à la forêt et tous les éléments y sont imbriqués. Il y a aussi une machette, l'arme avec laquelle ils se défendaient, et un chien, en référence à la persécution et à l'hostilité qu'ils subissaient, a-t-il ajouté.

De leur côté, Juan Luis Gómez (Sueños) et Pedro Jesús Pérez (Cristo latinoamericano y Caballo blanco) ont souligné que cette initiative leur permet d'exposer leurs peintures, d'échanger avec d'autres artistes et de renforcer les liens entre les deux pays.

Lors de l'inauguration, la secrétaire à la culture, aux droits de l'homme et aux débats académiques de l'ambassade de Cuba, Magda Arias, a rappelé que cette journée est dédiée au 155e anniversaire du début du mouvement d'indépendance de l'île, au 220e anniversaire de la naissance du poète José María Heredia et au 75e anniversaire du Ballet national.

Elle appelle également à l'unité, au dialogue, à la défense de nos racines et à la reconnaissance des créations des jeunes, a-t-il ajouté.

https://www.radiohc.cu/articles/cropped/bPlQ-84682104-expo3.jpg

À son tour, le président de la Casa, Rubén Zaccaro, a souligné que les liens entre les deux peuples remontent à bien avant le triomphe de la révolution cubaine, mais que le 1er janvier 1959 a été un moment culminant et que la plus grande des Antilles est devenue un phare pour l'Argentine.

Depuis plus de 60 ans, les États-Unis tentent de détruire le beau projet de construction du socialisme, mais Cuba résiste et le défend contre vents et marées. Nous resterons fermes et solidaires avec elle, a-t-il déclaré. (Texte et photo: RHC)


Dans cette catégorie

Comentarios


Tu dirección de correo no será publicada *