Cuba, COP28, changement climatique

Cuba développe des activités en vue de sa participation à la COP28


Dubaï, 29 novembre - La délégation cubaine à la 28e Conférence des Parties à la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (COP28) réalise aujourd'hui diverses activités avant le début de l'événement demain.

La représentation caribéenne finalise les détails du pavillon national à l'Expo City de Dubaï, où elle présentera quelques-uns des objectifs et des résultats de l'application du Plan d'État pour faire face au changement climatique, connu sous le nom de Task Life.

Dans ce domaine, les efforts visant à accroître l'efficacité énergétique, à développer l'utilisation des sources renouvelables et à promouvoir un développement économique à moindre intensité de carbone, approuvés dans le plan de développement économique et social de l'île jusqu'en 2030, sont remarquables.

À cette date, Cuba s'est fixé pour objectif de porter à 24 % la production d'électricité à partir de sources renouvelables et à 33 % la couverture forestière, ce qui permettrait d'éviter l'émission de 169,9 millions de tonnes de dioxyde de carbone (CO2).

L'adoption et la publication cette année de la loi sur le système des ressources naturelles et de l'environnement constituent une autre étape importante, devenant la principale réglementation nationale sur le changement climatique.

Elle développe des aspects innovants, tels qu'un système de mesure, d'enregistrement et de vérification des actions d'atténuation et d'adaptation, ainsi que des flux financiers liés au climat.

Mercredi, Cuba a également participé à la réunion de coordination préparatoire du Groupe des 77 et de la Chine en vue de la COP28.

Le directeur des relations internationales du ministère des sciences, de la technologie et de l'environnement (Citma), Ulises Fernández, a abordé les défis auxquels sont confrontés les pays en développement dans le contexte climatique actuel.

Pour les nations du Sud, faire face à ce phénomène implique une bataille difficile, étant donné leur besoin de parvenir à un développement durable et d'éradiquer la pauvreté, tout en ayant des ressources limitées à leur disposition. (Texte et photo: RHC)


Dans cette catégorie

Comentarios


Tu dirección de correo no será publicada *