Cuba, financement du développement, PNUD

Débat à Cuba des opportunités et des défis de financement


 

La Havane, 16 mai - La Conférence sur le financement du développement réunira aujourd'hui à Cuba des institutions internationales, des acteurs de la coopération et des agences gouvernementales pour discuter des sources et initiatives innovantes pour financer le développement.

Selon le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), parmi les objectifs de l'événement – ??jusqu'au 17 mai – figurent les défis et les opportunités du pays pour accéder au financement international dans des domaines tels que la transition énergétique, la production de médicaments et la conservation de l'environnement. .

Il rendra également visibles les bonnes pratiques mondiales en matière de canalisation des financements extérieurs pour le développement provenant des banques de développement régionales et sous-régionales ; ainsi que des expériences dans le fonctionnement et la création d'entités bancaires nationales de développement ou d'autres mécanismes innovants.

L'organisation internationale rappelle que le Rapport 2024 sur le financement du développement durable du PNUD met en évidence la crise à laquelle le monde est confronté à cet égard, dont les défis financiers sont au cœur.

Le PNUD ajoute qu'auparavant, le Plan stratégique mondial 2022-2025 identifiait le financement du développement comme un accélérateur de l'Agenda 2030.

Ainsi, le plan promeut le partenariat entre les gouvernements et les secteurs public et privé pour aligner les flux de capitaux sur les objectifs de développement durable et promouvoir un financement à une autre échelle.

Depuis Cuba, le Programme conjoint « Appui à la formation d'un cadre de financement national intégré pour les ODD à Cuba » entre 2020 et 2023 ; a identifié que la principale restriction au développement d’une petite économie ouverte et en développement réside dans les restrictions à l’accès au financement extérieur. Ce pays présente actuellement une situation économique complexe en raison de la pandémie, de la crise internationale et des défis liés à l’actualisation de son modèle économique.

Parallèlement au renforcement du blocus économique, commercial et financier des États-Unis contre la nation par l'imposition de mesures coercitives unilatérales qui incluent son inscription sur la liste des pays parrainant le terrorisme.

L'événement a été organisé par le Ministère de l'Économie et du Plan, la Banque centrale de Cuba et le PNUD en alliance avec le Ministère du Commerce extérieur et des Investissements étrangers, le Ministère des Affaires étrangères de Cuba et en coordination avec la Banque centraméricaine d'intégration économique. .

D'autres institutions financières internationales seront présentes, telles que la Banque de développement de l'Amérique latine et des Caraïbes, les banques nationales de développement de la région, les fonds internationaux liés au financement climatique, les entreprises étrangères basées sur l'île et les représentants du système des Nations Unies. (Texte et photo: RHC)


Dans cette catégorie

Comentarios


Tu dirección de correo no será publicada *