Marseille, Ara Khatchadourian, aviron, Liban, paix, traversée,

Pagayer pour la paix, une traversée Marseille-Beyrouth


Beyrouth, 25 août - Le libanais Ara Khatchadourian reçoit aujourd’hui le respect et l’admiration de son peuple après avoir accompli la traversée à l’aviron Marseille-Beyrouth, dans un message de paix, de convivialité et de fraternité.

Le sportif de 59 ans est arrivé au port de la capitale libanaise trois mois après son départ le 27 mai du Vieux Port de Marseille, terminant ainsi un trajet d’environ quatre mille kilomètres à travers la mer Méditerranée.

Sur son site officiel, Khatchadourian a souligné que le défi de relier la ville française à sa ville natale visait à contribuer à la lutte contre la pauvreté, les guerres dans le monde et la discrimination des personnes handicapées.

https://frances.prensa-latina.cu/wp-content/uploads/2023/08/Travesia2-500x287.jpg

La route parcourue a compris Marseille, Monaco, la Corse, l’Italie, la Grèce, Türkiye, Chypre et Beyrouth, accompagné d’un bateau sur lequel il dormait la nuit.

Auparavant, l’athlète avait grimpé le sommet de l’Everest (2016) et couru de Marseille à Erevan, capitale de l’Arménie (2018), pour rendre hommage aux victimes des conflits armés dans le monde entier.

Khatchadourian a connu très tôt les horreurs de la guerre civile libanaise (1975-1990) et a quitté son pays à l’âge de 19 ans pour aller s’établir en France, à Marseille. (Texte: Prensa Latina)


Dans cette catégorie

Comentarios


Tu dirección de correo no será publicada *