Venezuela, Nicolas Maduro, paix

Nicolas Maduro appelle à défendre la paix au Venezuela


La Havane, 6 octobre - Le président vénézuélien Nicolas Maduro a appelé à défendre la paix du pays sud-américain.

"Quelle est la plus grande réussite de notre patrie au cours de ces années de lutte active ? Je dirais : la paix sociale, la paix politique, la paix du peuple, la paix de la République", a souligné le président lors d'une réunion de travail avec les gouverneurs, les députés et les membres du commandement militaire du pays.

"Il existe des plans contre la paix du peuple, des plans pour transformer la haine en violence, et nous ne pouvons pas le permettre", a-t-il averti.

En ce sens, le chef de l'État vénézuélien a annoncé la mise en place le Conseil spécial pour la paix, un nouvel organe "pour défendre et garantir, avec la Constitution en main, la paix territoriale de toute la République bolivarienne du Venezuela", a-t-il souligné.

Le Conseil spécial pour la paix vise à articuler, construire et diriger les Unités populaires pour la paix. Selon le président vénézuélien, ces unités seront à leur tour liées aux unités de défense intégrale de la milice nationale bolivarienne.

Le président Maduro a évoqué cinq consensus autour du gouvernement bolivarien.

Le premier tourne autour de l’économie à travers la construction d'un nouveau modèle économique productif, diversifié, post-pétrolier, non dépendant, orienté vers l'exportation et répondant aux besoins nationaux.

Le second : la défense de la stabilité sociale.

Comme troisième consensus, il a souligné la condamnation unanime des "sanctions criminelles, illégales et immorales" qui ont été appliquées au Venezuela. À cet égard, il a souligné que les mesures des organisations nationales dédiées à la recherche sociale montrent qu'"entre 84 et 88 % des Vénézuéliens demandent que les sanctions soient levées".

Il a indiqué que le quatrième consensus était le rétablissement des droits sociaux qui ont été perdus à la suite des sanctions.

"C'est peut-être la chose la plus difficile à réaliser dans les années à venir : rétablir tous les droits du travail et les droits sociaux de notre peuple et reconstruire l'État providence des missions sociales, l'état d'égalité sociale, l'état de bonheur social fondé par le commandant Chávez sur l'idée de Bolívar", a-t-il déclaré.

Enfin, le dignitaire vénézuélien a souligné que le cinquième consensus est basé sur l'appel au peuple à s'unir moralement, spirituellement et politiquement, pour récupérer les droits historiques, légaux, territoriaux et maritimes du Venezuela sur l’Essequibo, en litige avec le Guyana voisin. (Texte et photo: RHC)


Dans cette catégorie

Comentarios


Tu dirección de correo no será publicada *