Equateur, Etats-Unis, armes russes

L'Equateur confirme sa décision de ne pas envoyer d'armes russes aux Etats-Unis


La Havane, 20 février - La ministre équatorienne des Affaires étrangères, Gabriela Sommerfeld, a confirmé lundi la décision de Quito de ne pas envoyer d'armes russes aux États-Unis, une décision que les médias du pays eurasien avaient anticipée la semaine dernière.

"Il existe une directive claire du président (Daniel) Noboa de ne pas envoyer de matériel militaire à un pays impliqué dans un conflit armé international", a expliqué la ministre devant une commission de l'Assemblée Nationale (Parlement).

En décembre dernier, le président équatorien a annoncé que son pays envisageait d'échanger avec Washington des équipements obsolètes et "mis au rebut" contre des appareils de nouvelle génération d'une valeur de 200 millions de dollars.

Le 8 février, Kevin Sullivan, secrétaire adjoint aux affaires de l'hémisphère occidental du département d'État américain, a affirmé que cette livraison faisait partie d'un "arrangement" visant à transférer des équipements militaires à l'Ukraine.

La Russie a clairement indiqué qu'en envoyant l'équipement à Washington, l'Équateur violerait ses obligations internationales et que cela aurait des conséquences négatives sur les relations bilatérales.

Selon la porte-parole du ministère russe des affaires étrangères, Maria Zakharova, les dispositions du contrat précisent que l'équipement ne doit pas être transféré à des tiers sans l'accord de Moscou. (Texte et photo: RHC)


Dans cette catégorie

Comentarios


Tu dirección de correo no será publicada *