Cuba, Miguel Díaz-Canel, Union des informaticiens de Cuba, Deuxième Assemblée générale

Díaz-Canel plaide pour une société numérique sans failles


La Havane, 9 mars.- Miguel Díaz-Canel Bermúdez, premier secrétaire du Comité central du Parti communiste de Cuba (PCC) et président de la République, a plaidé pour une société de la connaissance qui soutient le processus de construction du socialisme, sans lacunes ni inégalités, et c'est émancipateur.

Lors de la clôture de la deuxième Assemblée générale de l'Union des informaticiens de Cuba (UIC), le président a remercié l'organisation pour ses contributions en termes de transformation numérique et a mis ses membres au défi de poursuivre la recherche de cette société numérique.

Au Centre des congrès de La Havane, Mayra Arevich Marín, ministre des Communications, a déclaré aux personnes présentes que dans le scénario actuel, l'organisation doit renforcer l'unité et l'intégration dans la lutte pour la souveraineté nationale et la défense de l'identité culturelle.

Elle a estimé que pour la période 2023-2028, l'UIC entend contribuer au développement territorial à partir de la gestion des connaissances et encourager les projets à constituer des fonds exportables, ainsi que leur contribution aux objectifs de développement durable et au futur agenda numérique cubain.

Il est essentiel que l'organisation continue d'articuler tous les acteurs du développement local et intègre la science et l'innovation dans ses performances, afin qu'elle contribue au gouvernement numérique, afin d'offrir de plus grandes opportunités au citoyen, a déclaré le ministre.

Aylin Febles Estrada, présidente nationale de l'UIC et réélue aujourd'hui pour la période 2023-2028, a évoqué le rôle de l'organisation dans la transformation culturelle des citoyens face aux enjeux numériques, une projection qui oriente la direction du pays et nous oblige travailler avec précision dans l'accomplissement des tâches.

Selon le président national de l'UIC, la tenue de l'assemblée a réaffirmé l'hypothèse soulevée il y a sept ans selon laquelle disposer d'une organisation regroupant les professionnels des nouvelles technologies, de l'automatisation et de l'électronique serait un soutien important pour le développement du pays.

Lors de la cérémonie de clôture, les entités ont également été honorées pour leur soutien inconditionnel à la plus jeune organisation de la société civile cubaine, et Melchor Gil Morel, qui a été recteur de l'Université des sciences informatiques, a été reconnu pour l'œuvre de sa vie en faveur de la UIC.

Pendant deux jours, les membres de l'UIC ont débattu à La Havane de la gestion des connaissances et de l'innovation, des relations internationales et avec d'autres organisations du pays, des technologies de l'information et de la communication et de la formation.

Étaient également présents Yudí Rodríguez Hernández, membre du Secrétariat du Comité central du PCC et chef de son Département d'attention aux services; et Jorge Luis Perdomo Di-Lella, vice-premier ministre de la République. (Texte: ACN) (Photo: Cubadebate)


Dans cette catégorie

Comentarios


Tu dirección de correo no será publicada *